Livenews LNB Pro B

Pro B – Playoffs : Les demi-finales sous le signe de la revanche

Pendant qu’Evreux (8e) réalisait l’upset de ces quarts de finale en allant battre Lille (2e) sur son parquet pour la deuxième fois (51-56), Boulazac a réussi à venir à bout du Havre dans l’autre match d’appui de la soirée hier au Palio (70-59).

La méthode avancée par Claude Bergeaud, « à l’usure » pour faire plier les Havrais a fini par payer.

« La conclusion de ce match est plutôt la conclusion d’une série », a expliqué le coach boulazacois en conférence de presse d’après-match. « On les a usés sur la longueur, au match 1, 2 puis 3, pour finir dans le 4e quart-temps de ce dernier match avec plus de fraîcheur et de lucidité offensive. On marque quand même 25 points sur ce dernier quart-temps, ce qu’on avait pas réussi à faire sur les onze précédents dans la série. Pourquoi ? Parce qu’on a fait tourner ».

En demi-finale, Boulazac retrouvera Evreux, comme la saison dernière. Une série restée dans les mémoires avec ce tir incroyable au buzzer inscrit par Bastien Pinault pour arracher la prolongation puis la qualification en finale dans le match 3.

Le panier derrière la planche de Bastien Pinault au buzzer pour arracher la prolongation la saison passée dans le match 3 contre Boulazac

 

La série de l’an dernier « encore en travers de la gorge »

Pour Claude Bergeaud, arrivé aux commandes du BBD alors que l’équipe affichait un bilan de cinq victoires pour huit défaites, rencontrer l’ALM Evreux sera tout sauf un cadeau.

« Je vous avoue que j’aurais préféré tomber contre Lille, parce qu’il y a des petits ressentis », a-t-il poursuivi. « On les avait battus au retour là-bas en saison régulière. Lille, c’est du défi de un-contre-un, du jeu dans les petits espaces, là-dessus on est bien. Dans les airs, on est moins bien. Mais si Lille a perdu, ce n’est pas le hasard. On a l’avantage de recevoir Evreux deux fois à la maison. On sait aussi que c’est très difficile de gagner à domicile dans ces séries, on l’a vu. Ce serait un rêve de se retrouver samedi soir après une première victoire, car Evreux va se présenter avec une dynamique incroyable. Ils ont été capables de se qualifier en gagnant deux fois à l’extérieur. Ils vont arriver en disant  » on sait faire » ».

Le sniper Aurélien Salmon (12 pts à 4/6 au tir dans le match 3 contre Le Havre) se montre également très prudent avant de ces  »retrouvailles » qui débuteront samedi au Palio.

« On a perdu deux fois cette saison contre eux, dont une il n’y a pas si longtemps de ça. Il faut s’en méfier, ce n’est pas une petite équipe. Il y a de très bons joueurs, qu’on connaît bien. On est prévenu. A nous de tout pour faire la différence et faire mieux que les deux dernières années, a-t-il confié en conférence de presse avant de tirer un trait sur l’opposition de la passée. Enfin presque. « Tous ceux qui étaient là la saison dernière s’en souviennent très bien, et c’est encore en travers de la gorge. Mais on ne va pas penser à ça. Ils ont une autre équipe, nous aussi. On va essayer de faire la différence avec nos armes ».

Fos Provence basket, un habitué des demies

L’autre demi-finale entre Fos-sur-Mer et Nantes (qualifiés en deux manches) sera également teintée d’un parfum de revanche. En effet, si les Nantais atteignent le dernier carré pour la première fois de leur histoire, le club fosséen en est à sa quatrième demi-finale en six ans. Après Nanterre (2011), et Limoges (2012), c’est à ce stade que les coéquipiers du capitaine emblématique Mamadou Dia avaient échoué la saison passée contre Le Portel, en trois manches et ce malgré l’avantage du terrain. Alors que l’effectif n’a que très peu été modifié cet été, bon nombre de « Black&Yellow » auront ce revers en tête, comme le mentionne à demi-mots l’entraîneur Rémi Giuitta sur le site officiel du club:

« On a axé notre travail sur la récupération avant de procéder aux ajustements tactique. L’échec de la saison passé à ce même stade de la compétition n’a pas été abordé, mais je suis sûr que chaque joueur l’a dans un coin de sa tête et que ça constituera une source de motivation supplémentaire […] Comme contre Roanne, ça va se jouer sur des détails. Il faudra être vigilant dans tous les aspects du jeu afin de décrocher cette première victoire très importante dans ces petites séries au meilleur des trois manches  ».

Pro B Playoffs – Demi-finales
Boulazac (4e) – Evreux (8e), Fos-sur-Mer (2e) – Nantes (6e)

Match aller samedi 3 juin à 20h, retour le lundi 5 mai, match d’appui éventuel le jeudi 8.

Photo: Jarvis Williams (Boulazac, Photo: BBC)

 

 

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *