Livenews LNB ProA

Kyle McAlarney et Marcellus Sommerville encore Orléanais la saison prochaine

Kyle McAlarney (1,83m, 29 ans) et Marcellus Sommerville (2,00m, 35 ans) seront toujours joueurs d’Orléans la saison prochaine. C’est le nouveau président du club, Didier Nourault, qui l’a annoncé dans un communiqué.

« Au niveau des certitudes, Marcellus Sommerville et Kyle McAlarney ont clairement exprimé leur volonté de rester au club et d’y rester avec ambition. Nous leur avons fait part en toute transparence de notre inquiétude de pouvoir constituer un effectif très compétitif en leur présence, mais après plusieurs échanges, au vu de leur motivation pour prendre le rôle de leadership offensif de cette équipe et d’encadrer de plus jeunes joueurs, nous avons décidé qu’il était préférable de ne pas précipiter de rupture sans volonté affirmée de part et d’autre. Ils seront donc les fers de lance de l’équipe 2017-2018, qui sera, à l’image de son coach et nous l’espérons à notre image, ambitieuse, humble, travailleuse, et avec l’envie de partager des émotions fortes avec tout l’environnement du club. »

Les deux joueurs avaient à plusieurs reprises fait part de leur volonté d’aider le club à retrouver la Pro A après la relégation de cette saison. Au club depuis 2013, l’arrière a compilé 12,5 points et 2,5 passes cette saison. De son côté, l’intérieur au club depuis 2015, valait 13,8 points et 5,7 rebonds par match. Ils seront tout deux des atouts de poids pour l’OLB la saison prochaine.

Le président, Didier Nourault, a également dévoilé les ambitions du nouveau coach Germain Castano quant à la constitution de son effectif.

« Pour le reste, l’idée de Germain est d’entourer Kyle et Marcellus de joueurs rompus à la Pro B, et de viser idéalement 1 voire 2 profils ambitieux pour la division et qui pourraient s’inscrire sur du plus long terme avec l’OLB. La volonté semble d’avoir un groupe élargi avec 10 joueurs professionnels, avec quelques profils interchangeables, afin de ne pas être à la merci de blessures en cours de saison et afin de préserver une qualité d’entrainement qui permette de viser une production de qualité le week-end. Le ou les 2 derniers joueurs étrangers ne seront pas forcément des joueurs connus du championnat de France. Les contraintes budgétaires ne permettant pas de viser d’autres têtes connues. »

Photo : Tuan Nguyen

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *