Livenews

Quand le corps ne suit plus… Martynas Pocius prend sa retraite à 31 ans !

Prêté par son club du Zalgiris Kaunas à Murcie cette saison, Martynas Pocius pensait pouvoir retrouver la forme sous le soleil espagnol… Mais hélas, trois fois hélas, l’ancien lituanien volant a décidé de raccrocher les baskets définitivement à l’âge de 31 ans. 

« Il est temps d’écouter mon corps »

C’est très jeune pour prendre sa retraite mais, la mort dans l’âme, Pocius a déclaré que son corps ne suivait plus…

« Je me suis rendu compte que mon corps ne supporterait pas une autre saison. Juste pour jouer, je devais subir une nouvelle opération », a expliqué Pocius dans 15 min. « La saison dernière, j’ai joué trois mois avec une déchirure des ligaments rotuliens du genou. Je suivais un traitement d’injections quotidiennes et je faisais seulement de la course. Mais j’ai surtout eu le temps de me faire à l’idée que je vivais les derniers moments de ma carrière. »

Pensant pouvoir jouer encore deux ou trois ans, Pocius paye les pots cassés d’une carrière dense au plus haut niveau européen et surtout d’un jeu à haut risque. Après sept opérations, Pocius a décidé de ne pas endommager davantage son corps déjà bien abîmé par la pratique de son sport chéri…

« Est-ce que c’est douloureux ? Oui… J’aurais peut-être pu continuer à serrer les dents, résister à une autre opération et essayer de jouer encore quelques saisons, mais j’étais déjà à un niveau élevé de douleur. Il y a un an, je pensais que je pourrai au moins jouer deux ou trois saisons. Mais dès que je force un peu plus, dès que j’essaie de me mettre plus au travail, tout mon corps se désagrège. A un moment donné, quand ça devient plus de la torture que de la rééducation, vous devez composer avec la réalité. »

Des grands moments en sélection balte

Passé par Duke, puis le Zalgiris, le Real Madrid ou encore Galatasaray (avec des retours systématiques par Kaunas), Pocius était connu pour ses fantastiques qualités athlétiques et ses rushs de kamikazes en pénétration. Trois fois champion de Lituanie, dont la dernière fois l’an passée en 2016, Pocius a notamment remporté la Coupe du Roi (en 2012) et la Liga ACB (en 2013). 

Cet arrière shooteur à qui il manquait un doigt (amputé à l’âge de 13 ans après un accident de mixeur) à la main gauche a également connu de grands moments avec la sélection balte, médaillé d’argent à l’EuroBasket en 2013 et médaillé de bronze au Mondial turc en 2010. 

« Cette médaille de bronze est la plus chère à mes yeux. L’année 2010 est la plus mémorable de ma carrière. On doutait de nous mais on a fait grandir le basket lituanien. J’étais à la Coupe du Monde, j’ai joué face au Team USA. Auparavant, c’était seulement du domaine du rêve et là, c’était la réalité. J’avais le maillot de la Lituanie et j’étais dans le cinq de départ. A l’époque, je ne me rendais pas compte de tout ça. Beaucoup de joueurs de ma génération disent que l’équipe de 2010 était une superbe équipe. »

Un Top Ten de ses meilleures actions

Et des highlights de sa carrière en club

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *