Livenews LNB ProA

Théo Malédon (Centre Fédéral) et deux autres jeunes à l’ASVEL

Dans l’optique de l’ouverture de la « Tony Parker Academy », l’ASVEL attire de plus en plus les jeunes joueurs. Le club annonce aujourd’hui que trois prospects rejoignent son centre de formation.

Le premier n’est autre que Théo Malédon (1,86m, 16 ans). Tête de gondole de la génération 2001, sa précocité lui a permis d’intégrer le Centre Fédéral avec deux ans d’avance. Responsabilisé en NM1, 7,8 points (à 40% à 3pts) et 2,6 passes en 25 minutes par match, ce meneur a remporté l’Euroleague U18 et participé au Jordan Brand Classic.

Le deuxième est un pur Villeurbannais. « Je l’ai eu en poussin, benjamin et minime… Je suis super content de le retrouver. Il habite à 500 mètres de la salle, c’est un vrai enfant de l’Astroballe ! », explique Anthony Brossard, l’entraîneur du centre de formation de l’ASVEL. Sofiane Briki (1,90m, 18 ans) arrive en provenance du Centre Fédéral. Lui aussi vainqueur de l’Euroleague U18, cet arrière a pu également faire ses preuves en NM1 (8,9 points, 2,3 rebonds et 2,5 passes en 24 minutes).

Le troisième est annoncé par l’ASVEL comme « l’un des joueurs les plus « scoutés » de toute l’Europe. » Khadim Sow (2,10m, 17 ans) arrive du Real Madrid où il affichait une évaluation de 11,1 en Euroleague U18 la saison dernière.

Ces trois joueurs évolueront avec l’équipe espoirs de l’ASVEL, mais participeront à la préparation d’avant-saison avec le groupe professionnel.

Photo : Euroleague

Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • coutournant dit :

    Comme pour Hayes à Cholet c'est une bonne nouvelle, Maledon avait la profil typique pour attirer les recruteurs NCAA. J'ai l'impression que les clubs français ayant un minimum d'attention pour la formation ont eu une petite suée en voyant l'hémorragie préoccupante vers la NCAA cette année. Les générations 98-99-2000 ont été ravagées, résultat les clubs signent les pépites très jeunes. C'est à mon sens ce qu'il faut faire avec un vrai projet pour les faire entrer dans la rotation car la passerelle Espoir/Pro a été trop dysfonctionnelle ces dernières années. C'est la génération 2001 qui en profite, ça tombe bien elle est gavée de prospects surdoués et précoces. Maledon on en parle peu mais ce qu'il fait cette année c'est pratqieuement du niveau de Doumbouya l'an passé, à âge équivalent.