Livenews LNB Pro B

Pro B: L’Hermine de Nantes fière de sa saison

Malgré la défaite de son équipe à Boulazac lors de la belle de la finale des playoffs de Pro B (60-63), Jean-Luc Cadio, le président de l’Hermine de Nantes, félicite ses joueurs et ses coaches, Franck Collineau et Jean-Baptiste Le Crosnier lequel a pris récemment son relais. Sachant que c’est Neno Asceric, 51 ans, coach de Lille et ancien patron de l’équipe nationale d’Autriche qui est appelé à leur succéder à la rentrée.

« Peut-être mes joueurs étaient-ils un peu plus usés qu’en face, à force de jouer à huit, » se demande t-il dans Ouest France. « Il a manqué des rotations. C’est dommage car on ne sait pas si une telle opportunité se présentera de sitôt. À nous de nous en donner les moyens. Mais bravo aux garçons qui ont tout donné. »

L’accroissement du nombre de spectateurs (2 100 contre 1 700 la saison dernière) est également un motif de satisfaction. Le basket de haut niveau peut s’exprimer à Nantes.

« On s’est affirmé et on a fait taire les rumeurs selon lesquelles le hand et le basket ne pouvaient pas être parmi l’élite ensemble. C’est un faux problème. Avec 23 000 licenciés dans le département et 8 000 sur l’agglo, si on ne réussit pas, ce sera de la faute des dirigeants. Moi le premier. Il faut donc un bon coach, une bonne équipe, créer du spectacle et un club de supporters renforcé. On n’a jamais vu une telle ambiance à Mangin que lors de ces deux derniers matches. »

Visiblement l’Hermine a pris goût à la victoire et la montée sera l’objectif la saison prochaine même si avec notamment Orléans et Nancy la concurrence sera rude. Avantage: les Nantais ont l’expérience de la division; ils sont en Pro B sans discontinuité depuis la saison 1995-96.

 

 

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *