Etranger Europe Livenews

La FIBA réagit au calendrier de l’Euroleague pour la saison 2017-18

 

La Fédération Internationale a envoyé un communiqué pour exprimer son mécontentement quant à la publication du calendrier 2017-18 de l’Euroleague, celui-ci se superposant aux « fenêtres » qui doivent permettre aux équipes nationales de participer aux éliminatoires de la Coupe du Monde 2019. Si les joueurs sont théoriquement libres de choisir, on les imagine mal se mettre en porte à faux avec leurs employeurs.

On n’est pas au bout des rebondissements dans ce conflit ridicule qui pourrit l’atmosphère du basket européen depuis de nombreux mois.

« La FIBA ​​est déçue que Euroleague Commercial Assets (ECA) ait annoncé son calendrier Euroleague 2017-18 sans que celui-ci inclut les fenêtres pour la compétition des équipes nationales en novembre 2017 et février 2018.

Nous avons été assurés par ECA – dans une lettre signée le 10 novembre 2016 – que « les règles de ECA n’empêchent ni ne limitent de quelque manière que ce soit la présence des joueurs aux compétitions des équipes nationales ». Par conséquent, la décision d’aujourd’hui passe clairement la responsabilité de décider de jouer ou non pour leurs équipes nationales aux joueurs eux-mêmes.

Cela crée inutilement un risque de conflit entre les clubs, d’une part, et les joueurs et les fédérations nationales d’autre part.

Être obligé de choisir de représenter son club ou son pays est un fardeau injuste et déraisonnable pour les joueurs qui devraient être libres de donner le meilleur d’eux-mêmes à la fois pour le club et le pays.

La FIBA ​​tient à souligner que ECA aurait pu facilement éviter les éléments clés qui ont conduit à cette situation.

Le nouveau calendrier FIBA ​​a été approuvé à l’unanimité par toutes les fédérations nationales en 2014, ce qui réduit la charge de travail des joueurs en moyenne de 26% par l’élimination d’une Coupe continentale tous les 4 ans. 

Les dates exactes des fenêtres des équipes nationales ont été publiées en août 2015, plus de 2 ans avant leur mise en œuvre.

Le calendrier FIBA ​​a été accepté par toute la famille FIBA, y compris les ligues européennes, par l’intermédiaire du syndicat des ligues européennes de basket-ball (ULEB).

ECA a décidé de modifier le format Euroleague et d’augmenter le nombre de matches de 31 à 37 en juillet 2016, en introduisant des « double-headers » (deux matches) lors de 5 semaines.

La FIBA ​​met en place le plus grand programme d’assurance de l’histoire du basketball dans le monde entier, afin de protéger les joueurs et leurs salaires.

Le tribunal luxembourgeois a décidé que le nouveau calendrier FIBA ​​ne constitue pas une violation de l’accord FIBA ​​Europe-Euroleague, qui s’est définitivement terminé en 2015.

ECA a rejeté l’idée de lancer l’Euroleague une semaine plus tôt en octobre 2017 et d’introduire seulement un « double-header » de plus, afin d’accueillir dans son calendrier les équipes nationales.

La famille mondiale du basket-ball reste unie derrière le nouveau calendrier FIBA ​​impliquant plus de 140 équipes nationales qui rêvent de disputer la Coupe du monde de basket-ball FIBA. Le calendrier a été conçu après un processus de consultation à l’échelle mondiale et aidera à faire progresser notre sport grâce à l’attrait des équipes nationales qui jouent à la maison et à assurer un pipeline de jeunes et de nouveaux talents dans les années à venir. »

Photo: Jordi Bertomeu (Euroleague)

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *