EDF Homme FFBB Livenews Premium

Portrait : Joffrey Lauvergne, le guerrier

En quatre points, ce qu’il faut absolument savoir sur Joffrey Lauvergne (2,10m, 100kg, 25 ans) qui avec l’absence de Rudy Gobert sera notre pivot numéro 1 à l’EuroBasket.

Poste 4 ou poste 5

Le Tournoi de Toulouse aura démontré –si besoin était- que Joffrey Lauvergne est indispensable. Même si ce n’est pas un géant ou du moins un super géant.

A ce propos, quand on lui demande si c’est un grave préjudice de ne pas avoir un pivot à 2,15/2,18m, le néo Spur balaye d’un revers de main les possibles méfaits dus à l’absence de Rudy Gobert et Moustapha Fall.

« Rudy, c’est Rudy. Mous, ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu jouer mais je sais que c’est un fort joueur. Dans le basket actuel, plus ça va et plus ça devient petit. Je fais 2,10m, Vincent (Poirier) est même plus grand que moi (2,13m), on n’a pas une équipe qui est petite. On verra, il y a moyen jouer différemment. »

En revanche, ce même Tournoi de Toulouse n’aura pas permis de savoir si son association avec Kevin Séraphin, temporairement blessé, est hautement performante et où se situe le périmètre de chacun.

« Si j’ai le choix je préfère jouer au poste 4, j’ai plus d’avantages physiques qu’au poste 5 mais honnêtement je m’en fiche un petit peu. »

Est-ce parce qu’il a joué dans quatre pays européens différents (France, Espagne, Serbie, Russie), qu’il n’a pas des moyens athlétiques surnaturels, ou tout autant du fait que dans ses déclarations il apparaît qu’il n’est pas obnubilé par la NBA, Joffrey Lauvergne est probablement davantage profilé pour l’Europe que pour le championnat américain.

« Le jeu est différent. Mais ça reste du basket, mettre la balle dans le panier, mettre plus de points que l’autre équipe. J’ai longtemps joué en Europe, en équipe de France et j’ai l’habitude de ces petits changements. Au niveau de la mentalité, je me sens plus à l’aise ici mais je me suis bien adapté au style de jeu NBA. Je suis content d’être en équipe de France tous les étés. »

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Sélectionnez votre moyen de paiement
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Veuillez entrer au moins 16 chiffres.
Maximum 16 chiffres autorisés.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Propos recueillis par Cyril Camacho à Orléans.

 Photos: FFBB et BasketUSA

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *