EDF Homme Europe FFBB Livenews

Préparation EuroBasket 2017: La France atomise le Monténégro, sublime Nando De Colo

C’était le premier France-Monténégro de l’histoire -ce pays de l’ex-Yougoslavie de 660 000 habitants n’a que onze ans d’âge- et il aura donné lieu à une première mi-temps flamboyante des Bleus auteurs de 61 points avec un sublime Nando De Colo (20 points à 7/8 aux tirs, 5 passes, 26 d’évaluation durant la période). Le score final (100 à 70) est presque anecdotique.

Pour fêter sa 150e sélection – il est désormais le 18e dans l’ordre national de tous les temps-, Nando De Colo illuminait le jeu dès les premières minutes, aussi bien par sa créativité, sa finition et son sens de l’anticipation (9 points, 13 d’évaluation en moins de 6 minutes). Comme prévu, les Monténégrins proposaient un solide jeu intérieur avec Nikola Vucevic, neveu de Savo, le coach de Bourg-en-Bresse, en double double avec le Orlando Magic (14,6 points et 10,3 rebonds), et le barbu Bojan Dubljevic, champion d’Espagne avec le Valence d’Antoine Diot et MVP des finales espagnoles. Un moment victime d’une échappée des Français, les hommes de Bogdan Tanjevic, 70 ans, ancien coach de Limoges et Villeurbanne, infligeaient -grâce à une bonne adresse (9/15)- un 9-2 aux Français pour revenir à égalité à 23 (10e).

Naturellement, Vincent Collet procédait à une complète revue d’effectif afin d’évacuer ses derniers doutes pour la sélection définitive pour l’Euro. Pas facile car chacun mettait le paquet pour gagner son ticket. La présence ou non de Nando De Colo sur le terrain changeait la face du match, mais Thomas Heurtel (10 points, 4 passes) aussi était inspiré et, pour compléter l’effet ligne d’arrières, Léo Westermann (8 points, 6 passes) apportait son écot. Kim Tillie reprenait confiance en faisant du bon taf et rebattait lui aussi les cartes.

On voyait du très beau jeu collectif offensif et un retour aux valeurs nationales en défense, et cela se traduisait par une volée de bois vert: 16 à 2 en deux minutes trente, 38 à 12 dans le deuxième quart-temps, 61-35 sur vingt minutes! Le Monténégo était a-to-mi-sé.

Un temps de jeu très réparti

Avec un tel écart, le match perdait de son sel. Les Monténégrins paraissaient démobilisés. Thomas Heurtel était en mode all-star game avec une cargaison de passes dans le dos. Comme il souffrait d’une petite contracture à l’aine, Evan Fournier restait sur le banc, ce qui permettait aux réservistes à son poste d’avoir davantage de temps de jeu.

Bien discret durant l’orage de la première mi-temps, le meneur américain de Barcelone Tyrese Rice scorait 14 points mais cela ne signifiait pas grand chose. Les titulaires français assurés de leur place à l’Euro étaient sur le touche.

Le 100e point des Français était inscrit sur un dunk de Louis Labeyrie. Sinon Evan Fournier et Boris Diaw, chaque Français a passé un minimum de 15 minutes sur le terrain. 

Vincent Collet va avoir des maux de tête pour savoir quels joueurs il va éliminer après le dernier match à Toulouse, demain face à l’Italie.

La boxscore est ici.

https://twitter.com/SFR_Sport/status/898984911234891776

Photo: FFBB

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • OscarAbine dit :

    Le plus hallucinant, c'est qu'à la 15e minute, il y avait 36-30. Cinq minutes plus tard, 61-35, soit 25-5 !

    Quant à Rice, on ne l'a vu que pour faire des stats dans le garbage time…

    Après, respect au Monténégro : le pays compte autant d'habitants que la France de licenciés FFBB, mais est quand même qualifié pour l'Euro, et loin d'être ridicule. Vraiment respect.

    Dernier truc : l'Italie en a pris 20 (80-60) contre la Belgique. D'un côté tout rentrait, de l'autre rien, mais y'a pas que ça. On va se dire que c'était un match de prépa où les Italiens se sont réservés pour demain soir…