Europe Livenews

Préparation EuroBasket: La France s’assure une dernière victoire en Allemagne

La France a remporté son dernier match de préparation en Allemagne (85-79). Satisfaisant compte tenu de trois absences même si la défense est apparue par moment trop laxiste. 

C’est donc sans son meneur Antoine Diot (genou) et ses deux pivots Vincent Poirier (mollet) et Kevin Seraphin (genou) que la France abordait cet ultime match de préparation à Berlin. Les nouvelles de leur santé sont rassurantes mais pour limiter les risques, l’équipe de France partira à treize demain en Finlande.

Evidemment, on remarquait tout de suite l’importance du meneur des Hawks, Dennis Schroeder, dans le dispositif allemand. Sa vitesse est supersonique, son drive meurtrier, et ce sera probablement le meneur de jeu le plus performant offensivement de l’EuroBasket. C’est le nouveau Tony Parker européen. Mais la créativité des Français et leur faculté à profiter de passes lumineuses en ligne de fond, leur permettaient de prendre un premier bonus de cinq points avec une paire Evan Fournier (10 points)-Nando De Colo (6 points, 3 passes) au top. 12/16 aux shoots dans le premier quart pour 26-20 au score, c’était du plus que parfait en attaque. Kim Tillie étant la première rotation à l’intérieur et il se montrait peu à son affaire défensivement.

Du bon Boris Diaw

D’ailleurs, c’est défensivement que les Bleus n’étaient pas au point, laissant notamment des brèches à l’extérieur dont les Allemands ne profitaient pas toujours. Louis Labeyrie faisait preuve d’une belle agressivité offensive (6 points et 5 rebonds en 10 minutes) et on ne voit pas désormais Vincent Collet s’en priver au championnat d’Europe. Les Bleus continuaient à semer la terreur dans la défense allemande et des actions de Thomas Heurtel, Boris Diaw -tranchant comme jamais depuis le début de la préparation- et Evan Fournier ainsi qu’une adresse parfaite aux lancers (13/13) portaient l’avantage à 53-40 à la mi-temps après un avantage à 14. Ce qui était remarquable, c’est leur supériorité au rebond (16 à 9) malgré autant de forfaits à l’intérieur.

Les manques en défense se sont manifestés dans la deuxième moitié du troisième quart-temps et sur un 26-15, les Allemands, énergiques, revenaient à 68-66 après trente minutes. Les Bleus perdaient aussi de leur fluidité offensive, recherchaient trop l’exploit individuel, et à remarquer qu’ils n’avaient pas transformé jusqu’alors un seul de leurs huit shoots à trois-points.

Dennis Schroeder (23 points à 8/14) était intenable et le pivot Johannes Voigtmann (2,11m, 115kg), qui était de retour à cette occasion, apportait une bonne contribution (11 points et 7 rebonds). C’est avec son cinq majeur que la France finissait le match; un trois-points de Nando De Colo à une minute de la fin assurait la victoire.

L’équipe de France débutera l’EuroBasket jeudi à Helsinki contre la Finlande.

La boxscore est ici.

Les statistiques globales des Bleus en préparation sont ici.

Photo: FFBB

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *