Etranger Livenews

Eurobasket : la Grèce l’emporte face à une Islande valeureuse

Première journée de compétition à Helsinki dans le groupe A -celui de la France. Après la Slovénie et la Pologne, c’est la Grèce et l’Islande qui entraient en piste. Portés par leur nombreux supporters qui ont fait le déplacement, les Islandais, touchés par un manque d’adresse significatif derrière l’arc (2/23 à 3-pts), n’ont pas réussi à tenir tête aux hommes de Kostas Missas. 

Pris à la gorge, sans surprise, dès le premier quart-temps, les Islandais comptaient déjà 16 points de retard après dix minutes de jeu (26-10). Mais c’est alors que contre toute attente les joueurs de Craig Pederson ont complètement renversé la vapeur et ont réalisé le même premier quart-temps que les Grecs sous l’impulsion du néo-choletais Haukur Palsson (21 points et 4 rebonds). A la pause, les deux équipes sont pratiquement au coude-à-coude, 37-33 en faveur de la Grèce.

Au retour des vestiaires et après une, sans doute, soufflante du technicien grec, les coéquipiers de Ioannis Bourousis reprennent le jeu en main et notamment grâce à l’intensité d’Antetokounmpo, pas Giannis mais son frère ainé Thanasis (9 points, 4 rebonds, 2 passes décisives et 18 d’évaluation) auteur, par exemple, de deux très gros contres et d’un dunk en contre attaque ! Le 24-12 dans la période a donc permis aux champions d’Europe 2005 de prendre de nouveau pas mal d’avance (61-45).

De retour sur le terrain pour les dix dernières minutes, les compatriotes de Vassilis Spanoulis, qui a pris sa retraite internationale après l’Euro 2015, ont fait le job pour s’assurer un succès assez logique finalement face à une équipe qui a néanmoins montré de très belles choses. Score final 90-61.

Meilleur joueur de la partie, Nikos Pappas a compilé 20 points, 4 rebonds et 3 passes décisives (20 d’éval) et a su faire apprécier sa technique près du panier en allant chercher le contact sur les intérieurs Islandais avant de finir avec la planche. Pas en reste, l’éternel Georgios Printezis a fait le boulot avec 17 points et 5 rebonds pour 18 d’évaluation. Du côté islandais, le nouveau joueur de Châlons-Reims, Martin Hermannsson a vécu une après-midi difficile avec 7 points, 3 rebonds, 3 passes décisives, 4 fautes et 6 pertes de balle pour une timide évaluation de 4. Boxscore complète ici.

Après la rencontre, Haukur Palsson s’est exprimé en conférence de presse

« C’était un match difficile mais je pense que sur les trois premiers quarts-temps nous avons montré que nous pouvons jouer contre ce genre d’équipe. Sans aucun doute! Ils ont vraiment pris l’ascendant quand on a perdu trop de ballons, surtout dans le quatrième quart-temps, et quand nous ne prenions plus les shoots que l’ont devait prendre. Malgré ça, je suis très content de ce que nous avons fait, ce n’est pas encore terminé donc de bonnes choses sont à venir. »

Prochain rendez-vous pour les deux équipes, samedi à 13h45 pour l’Islande face à la Pologne et à 16h30 pour la Grèce contre nos Français. 

Photo : FIBA

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *