Europe Livenews

Le secrétaire-général de la FIBA défend mordicus le système de qualification pour le Mondial 2019

En marge de l’EuroBasket, Patrick Baumann, secrétaire-général de la Fédération Internationale, s’est exprimé sur les fenêtres de qualification pour la Coupe du Monde 2019 et sur le refus des clubs d’Euroleague de se plier à ses directives. Un conflit qui agite beaucoup les coulisses du basket européen et qui le ridiculise aux yeux des observateurs et des fans.

Selon le point de vue de Patrick Baumann, les joueurs de la NBA sont déjà majoritairement absents, du moins de cet Eurobasket et ils peuvent être présents dans deux des quatre fenêtres de qualification:

« Des inquiétudes ont été exprimées au sujet de l’absence des joueurs de la National Basketball Association (NBA) en novembre et février, mais ceci doit être mis en perspective et abordé dans un esprit constructif. Les effectifs des équipes nationales de l’ ​EuroBasket 2017 montrent que seulement 11% des joueurs jouent en NBA. Cela signifie que près de 90% des équipes actuelles seraient disponibles pour ces deux fenêtres et que tous les joueurs de la NBA seront libres pour leurs sélections pour les qualifications de juin et septembre « .

Deux joueurs de l’équipe de France seront en NBA la saison prochaine, Evan Fournier et Joffrey Lauvergne. Boris Diaw ne connaît pas encore sa destination. Evan Fournier nous a déclaré que seule la fenêtre de juin pourrait lui permettre de disputer ces qualifications.

 « Malheureusement, une poignée de responsables européens de club qui font partie de l’Euroleague ont indiqué publiquement qu’ils ne libéreront pas les joueurs pour les équipes nationales en novembre et en février, car ils ont besoin pour jouer dans une saison de club toujours en croissance au niveau européen. Ils établissent des analogies avec la NBA – une ligue fermée – ce qui est évidemment en dehors de n’importe quelle perspective. La NBA est une ligue nationale privée créée en 1946, en dehors de l’environnement de la FIBA. Elle a ses propres règles, un calendrier de plus de 80 matches depuis les années 1960, et opère au sein du marché sportif américain unique et axé sur les entreprises, où les joueurs sont développés par le sport scolaire et universitaire. Pour sa part, l’Euroleague est une ligue européenne internationale impliquant des clubs bénéficiant de leurs ligues nationales et fortement liées à l’organe directeur de chaque pays, où la législation et les règles fédérales existantes doivent être respectées.

Alors que nous soutenons les ambitions de l’Euroleague et partageons le même désir d’avoir une forte compétition de club de premier plan en Europe, la position de ces quelques clubs serait au détriment de leur propre pays, dont les chances de qualification seront diminuées. Les équipes nationales seront affaiblies et les joueurs, qui sont fiers de porter les couleurs de leur pays, n’auront pas cette rare opportunité. Ce n’est pas comme si la restructuration du calendrier FIBA ​​était une surprise pour quelques uns. Le processus a commencé en mars 2011 avec une consultation approfondie impliquant des ligues, des fédérations et d’autres parties prenantes. Les dates exactes des fenêtres de l’équipe nationale ont été confirmées et publiées en août 2015, ce qui a permis à tous de consacrer beaucoup de temps à s’y préparer. La décision d’adopter un nouveau calendrier a été prise à l’unanimité par le Congrès mondial de la FIBA ​​dans le meilleur intérêt du basketball dans le monde entier pour développer plus de pays et de joueurs, un objectif partagé par tous les experts et la NBA. A la FIBA, nous voyons le basketball à travers une lentille plus large et considérons la santé à long terme du sport à travers le monde. Ce nouveau calendrier est une étape cruciale dans la croissance du basket-ball alors que nous visons à devenir le sport le plus populaire dans toutes les parties du monde. Toute action prise dans les intérêts commerciaux de quelques-uns et qui affaiblit un grand nombre de ligues nationales européennes et d’équipes nationales est regrettable et n’a pas le sport dans son coeur.Il est temps d’accélérer le développement du basket-ball en amenant les équipes nationales à la maison. Nous devons travailler ensemble pour réussir le nouveau calendrier et la porte de la FIBA ​​est toujours ouverte à ceux qui souhaitent entamer un dialogue positif basé sur les meilleurs principes du sport et les intérêts à long terme du basketball mondial « .

Il n’empêche qu’à deux mois de la première échéance, le problème est toujours sur la table, que les joueurs, à qui l’Euroleague a laissé le libre choix de la participation ou non à ses fenêtres, seront en porte à faux vis à dis de leurs clubs/employeurs d’un côté et de leur fédération, de l’autre, et que l’équipe de France qui possède un grand nombre de joueurs en NBA et en Euroleague pourrait être l’un des dindons de la farce vis à vis de pays comme la Belgique qui n’en ont pas ou très peu.

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *