EDF Femme EDF Homme Europe FIBA Livenews Premium

Euroleague, FIBA, JO, 3×3 : Les réponses de Jean-Pierre Siutat

 

Lors d’une conférence de presse ce matin, le président de la FFBB, Jean-Pierre Siutat, a balayé tous les sujets d’actualité : conflit FIBA-Euroleague, fenêtres de qualification pour la Coupe du Monde 2019, disponibilité des joueurs d’Euroleague, 3×3, jeunes français recrutés par les universités américaines, JO de 2020 et de 2024.

Voici le copieux verbatim de son intervention avec les questions/réponses qui ont suivi avec une punch line qui est déjà sur les réseaux sociaux internationaux : « Je n’ai absolument aucune confiance en Jordi Bertomeu ». Car, oui, c’est parfois décapant.

 

« On attaque une nouvelle olympiade, on a des ambitions. Il y a une excellente nouvelle : l’organisation des Jeux Olympiques en 2024 à Paris. J’ai eu le plaisir de faire partie de la délégation à Lima. J’ai passé beaucoup de temps cet été à discuter de plein de choses dont on va parler tous ensemble.

La première chose, c’est le nombre de licenciés. L’équipe est en place depuis 2010, on a fait du boulot. C’est le travail des clubs, de notre fédération, c’est l’exposition que peut avoir le basket, c’est le travail de la Ligue Nationale de Basket, que j’associe dans cette démarche, de la Ligue Féminine. Tout ce que l’on a mis en place fait que l’on a un bilan de 661 025 licenciés. On est la quatrième fédération en France et encore le premier sport collectif féminin même si le foot nous rattrape à grands pas avec une exposition qui, hélas, n’est pas la même pour les autres sports collectifs. J’associe le hand, le volley et le basket là-dedans.

Ce nombre de licenciés nous a permis de doubler le budget. Il était en 2010 de 18M€, on est à 36 (NDLR : 28,5 en 2015). Ça fait trois ans qu’on n’augmente pas les tarifs fédéraux car on sait que nos clubs souffrent à cause des diminutions d’aides publiques, etc. On a organisé des événements, l’Euro féminin en 2013, le masculin en 2015. On a organisé le TQO féminin qui a été déficitaire mais que l’on a pu se payer car on a fait un excellent Euro 2015. On a beaucoup travaillé avec la Ligue Nationale sur les droits de télévision, ça a été une bonne réussite, sur le plan du marketing en triplant son chiffre d’affaires. Je pense que la fédération est en très bon état, que ce soit sur le nombre de licenciés et le budget. En ce qui concerne le budget, l’état nous aide comme toutes les fédérations. Premièrement, avec du cash. Nous touchons 2,3M€. D’autres sports comme le handball sont à 3,5M€ depuis des années. Cela représente 7-8% par rapport au budget de la fédération.

Sur le plan du palmarès, on livre une copie qui n’est pas si mal que ça. On est troisième sur le plan mondial si on fait le ranking complet, c’est-à-dire si on prend les résultats des équipes de France masculine, féminine et de jeunes. Il ne faut pas le banaliser. J’ai discuté cet été avec des dirigeants de fédération qui disent qu’il y a 10, 15, 20 ans, la France était la risée au niveau des équipes de France de jeunes sur les championnats d’Europe. Aujourd’hui, c’est presque normal que l’on fasse une médaille et en fait… ce n’est pas normal. Ça demande du travail. Je veux saluer la Direction Technique. Même si dans le passé la formation française était une Bérézina, nous avons fait en 2017 le meilleur bilan au niveau des équipes de France avec 8 médailles dont 3 en or. C’est globalement le meilleur palmarès depuis 2009. Les séniors filles ont été médailles d’argent au championnat d’Europe. Les A’ ont gagné l’or aux Jeux de la Francophonie. Les U20 féminins ont été quatrièmes au championnat d’Europe. Nous aurions pu être champions d’Europe si on avait souhaité aligner notre équipe au complet. C’est un choix de notre fédération de ne pas avoir fait appel à certaines joueuses ; je pense en particulier à Alexia (Chartereau), qui aurait pu jouer en U18 et en U20. Les U18 féminines ont été médailles de bronze. Les U16 ont été championnes d’Europe. On avait souhaité organiser ce championnat d’Europe à Bourges pour qu’enfin une équipe de jeune puisse gagner sur le territoire français. Dans ces deux équipes nous avons des pépites que l’on risque de retrouver ensuite en équipe de France, en 2024. On parlera ensuite de l’échec des garçons en séniors mais je rappelle que les U20 ont été médailles de bronze avec énormément d’absences. Les U18 ont été sixièmes au championnat d’Europe mais là aussi avec énormément d’absences. Je rappelle que quelques mois auparavant, en décembre, nous avons été champions d’Europe. Et en U16 nous avons aussi été champions d’Europe. Je vais compléter avec le 3×3 qui est une discipline olympique. On a eu une médaille de bronze avec les séniors masculins à la Coupe du Monde à Nantes, qui a été un très bel événement. Les féminines ont été quatrièmes au championnat d’Europe. Et les U18 masculins ont obtenu une médaille de bronze en Europe.

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Sélectionnez votre moyen de paiement
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Veuillez entrer au moins 16 chiffres.
Maximum 16 chiffres autorisés.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photos: FIBA Europe

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *