Livenews LNB Premium ProA ProB

Jean-François Reymond fait le bilan de ses huit années comme directeur du syndicat des joueurs

Jean-François Reymond à droite avec ses confrères européens.

Après huit ans à la tête du syndicat des joueurs (SNB), Jean-François Reymond quitte le milieu du basket pour le rugby. L’occasion de faire un bilan avec celui qui a été au cœur de la vie du basket professionnel français.

Chômage, turnover des joueurs, rapport avec les agents, dopage, conflit FIBA-Euroleague, féminines, statistiques, passeports européens bidons, nous avons balayé un maximum de sujet d’actualité lors de cette interview fleuve qui est en trois parties à suivre.

Y a-t-il à ce jour davantage de joueurs au chômage que les années précédentes ?

Je ne suis pas persuadé qu’en volume il y en ait eu plus que l’année dernière à la même période. On en avait beaucoup répertorié au début mais on savait que c’était des joueurs qui étaient en négociation et que ça allait se faire, mais sur la période août-septembre quand on a mis en place le camp, on avait à peu près le même nombre que l’année précédente. C’est difficile de comparer avec deux ou trois ans car on n’avait pas un site aussi opérationnel que celui d’aujourd’hui. Notre site actuel n’a que deux ans et il va encore évoluer d’ici la fin du mois, c’est ma dernière grosse mission avant de partir. Il y a aussi plein de gens qui s’inscrivent mais qui ne signalent pas s’ils retrouvent un club. Certains aussi ne s’inscrivent pas et il faut faire la liste un peu par nous-mêmes en regardant sur les différents sites. Il n’y a pas le même profil de joueurs qui est au chômage, c’est une certitude.

Vous voulez dire par-là qu’il y avait plusieurs internationaux sans clubs ?

Il y avait plus de jeunes qui sortent des centres de formation et qui n’ont pas trouvé de clubs malgré le camp de la LNB, etc. Eux, on les a rencontrés au mois de juin et ils se sont manifestés pour être sur la liste car il ne trouvait pas de clubs. Par exemple, Nicolas Hilaire a fait le camp LNB et derrière il n’a rien trouvé, il a signé en N2. Daryl Neree, qui a signé à Saint-Quentin en NM1, nous avait aussi demandé de le mettre dans la liste. Il y a aussi les effets un peu pervers de la loi de novembre 2015 sur la durée des contrats. Les clubs ont maintenant l’obligation de faire des contrats jusqu’au 30 juin et quelque part ils font tout pour décaler la date de début du contrat le plus tard possible dans la saison. C’est valable pour la LNB et la NM1. Ça joue aussi sur le fait que les mecs sont au chômage plus longtemps car les clubs leur disent que le contrat ne commencera que le 20 août ou le 30 septembre. Par exemple, cette année la date de reprise de Rouen, c’était aux alentours du 24 ou du 26 août. Ce qui veut dire que ces joueurs-là ont les a mis au départ dans notre liste de joueurs au chômage puisque leur contrat n’entrera en vigueur que le jour de la reprise de l’entraînement.

Mais mathématiquement comme il y a un poste de Joueur Non-Formé Localement par équipe en plus, cela fait un Joueur Formé Localement, donc généralement un Français, en moins ?

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Sélectionnez votre moyen de paiement
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Veuillez entrer au moins 16 chiffres.
Maximum 16 chiffres autorisés.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Abonnements avec option "Magazine bimensuel" Cliquez-ici
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

 

 

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *