FFBB Livenews LNB Pro B ProA

La Marseillaise chantée avant les matches de basket des championnats de France?

Dans une lettre datée du 20 octobre, que l’AFP s’est procurée, la ministre des Sports Laura Flessel a demandé aux présidents de fédérations sportives à faire chanter La Marseillaise avant chaque compétition relevant des championnats de France. La lettre a été co-signée par Denis Masseglia, président du Comité national olympique (CNOSF) et Emmanuelle Assmann, présidente du comité paralympique.

Dans cette lettre, il est également demandé aux présidents de fédération de faire apprendre l’hymne national aux jeunes sportifs.

Une initiative donc de grande ampleur qui s’inspire du modèle américain et qui concernerait a minima la Pro A, la Pro B et la Ligue Féminine.

 

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • frl2c dit :

    Comme si on avait pas autre chose à faire dans les associations sportives qu'à faire apprendre la Marseillaise.
    Déjà que le sport à l'école c'est du grand n'importe quoi, maintenant, on n'est plus capable d'y apprendre à chanter la Marseillaise aux enfants !
    Quand à chanter la Marseillaise avant les matchs, franchement, en dehors des matchs internationaux, je ne vois pas l'intérêt. Est ce que la Ministre de la Culture va demander à chanter la Marseillaise avant les concerts ou les représentations théatrales, voire avant la diffusion du film au cinéma ?
    Franchement, on attend un peu plus de notre ministre des sports.

  • OscarAbine dit :

    Je ne vois vraiment pas l'intérêt de la chose.
    Va falloir que les joueurs, surtout les non JFL, apprennent eux aussi cette chanson ?

    Comme si chanter l'hymne national avait le moindre intérêt pour amener un quelconque aspect positif…

    Puis bon, c'est que du sport, de clubs qui plus est, je vois pas du tout ce que le nationalisme vient faire là dedans.
    Pour un match international, OK, logique. Mais là, c'est vraiement le genre de mesures dénuées d'intérêt qui marque le niveau d'implication d'un responsable politique : "faisons dans le "symbolique" à défaut d'avoir une quelconque stratégie à mettre en place"…