EDF Homme Europe FFBB Livenews

Evan Fournier et l’équipe de France: « une équipe doit avoir peut-être deux leaders, pas cinq ou six »

L’Equipe demande à Evan Fournier de revenir sur l’Euro et sur les raisons de l’élimination de l’équipe de France par l’Allemagne en huitième de finale. Son avis est intéressant.

« Le groupe n’était pas assez mort de faim. C’est frappant par rapport à la Slovénie qui dégageait ce côté « en mission » alors que sur le papier, ils ne sont jamais plus talentueux que nous! Nous, chacun voulait faire un grand tournoi, mais on n’était pas ensemble. Et puis sur le terrain, notre cinq (Thomas Heurtel, Nando De Colo, Evan Fournier, Boris Diaw et Joffrey Lauvergne) ne marchait pas. Il était trop offensif, il manquait des joueurs de rôle. On a quatre gars qui pouvaient marquer, on se marchait sur les pieds. Il n’y a eu aucune tension mais à un moment, un Heurtel, un De Colo, ce sont des purs talents offensifs, tu ne peux pas leur demander de se transformer en stoppeurs. »

Visiblement l’ailier du Orlando Magic a quelques remèdes en tête à appliquer pour la prochaine échéance:

« Par exemple, je pense qu’une équipe doit avoir peut-être deux leaders, pas cinq ou six. Il faut être plus pro, faire plus attention aux trucs hors basket, comme la nourriture… »

Qu’en pense Vincent Collet?

Photo: FIBA Europe

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Maxoule dit :

    J'espère mal comprendre ! Est ce qu'il est vraiment en train de dire que pour lui, dès cet euro, Nando aurait dû être derrière lui voir limite devenir role player pour le servir ? Je vous supplie de me dire que non car déjà que je suis pas fan de ce mec mais alors là, il serait juste imbuvable !
    Pourquoi lui n'a pas fait le stoppeur et laissé les ballons à Heurtel (bon là OK c'est pas le bon exemple) et Nando (qui a l'humilité de ne pas en rajouter) voir même Boris qui était au top ?
    Evan me fait très très peur pour l'avenir avec ce type de déclaration, même Tony P. était plus humble en 2003-5-7 (pour rappel il avait le discourt presque inverse ne 2003, a laissé le leadership à Rigaudeau en 2005 tout en étant "seulement" deuxième scoreur derrière Boris et appelait de ses vœux à partager la gonfle avec plus de leader en 2007).