Etranger Europe Livenews

Belgique: Axel Hervelle prend sa retraite internationale et ne jouera pas contre la France

Après seize ans de bons et loyaux services auprès de l’équipe de Belgique, Axel Hervelle (2,04m) a pris la décision à 34 ans de prendre sa retraite internationale et ne participera pas ainsi au match de qualification pour la Coupe du monde qui va opposer les Belgian Lions à la France le 24 novembre prochain à la Lotto Arena d’Anvers.

L’ailier fort de l’équipe espagnole de Bilbao  fait partie du « Club 100 » des Lions et comptabilise avec 128 sélections le troisième plus grand nombre de capes après Christophe Beghin (137) et Jef Eygel (134).

«  C’est une décision très difficile à laquelle j’ai dû me résoudre car je voulais vraiment continuer, »a déclaré le joueur. » Je dois cependant être cohérent avec moi-même. Ce que j’ai fait durant toute ma carrière, je l’ai fait à fond et je sens bien que je n’en suis plus tout à fait capable. La relative déception de l’Euro d’Istanbul y est pour quelque chose bien sûr. Pas à cause du résultat, mais bien de mon incapacité d’y évoluer à mon meilleur niveau en raison de petites blessures et de cette fameuse tourista. La reprise avec Bilbao immédiatement après a, elle aussi, été difficile et le club a besoin de moi alors que je manque sans doute un peu de fraicheur. Enfin, il faut bien convenir que la nouvelle donne internationale avec les ’fenêtres’ de qualification, les fatigues et les voyages supplémentaires que cela occasionne en cours de saison, cela n’a rien arrangé. Je dois être à l’écoute de mon corps et c’est lui qui me dit : stop ! Pour autant, dans mon cœur je resterai toujours un Lion !  »

Axel Hervelle avait apporté 6,0 points, 2,6 rebonds et 2,4 passes à l’EuroBasket et aussi son leadership. Son retrait est évidemment un coup dur pour le coach fédéral Eddy Casteels:

«  Je pense personnellement que c’est sans doute un rien trop tôt mais je comprends naturellement Axel dans sa situation. cela fait douze ans que je coache les Belgian Lions et durant toutes ces années, Axel a été mon relais naturel sur le terrain. Un vrai leader et pour moi un des plus grands joueurs belges de tous les temps, peut-être même le meilleur. Son ardeur, sa détermination en match vont nous manquer sur le terrain mais aussi son leadership en dehors.  »

Photo: FIBA Europe

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *