Qualifications Coupe du Monde: La France renverse la Belgique en deuxième mi-temps, 70-59

Sacha RUTARD
0

Amorphes, les Bleus ont été à la traîne en première mi-temps et fait craindre le pire. Mais ensuite leur défense a étouffé les Belges et permis du jeu rapide. La victoire de onze points les lance idéalement dans la course à la qualification pour la Coupe du Monde 2019.

Pour ce match à nul autre pareil, Vincent Collet constitue son cinq de départ avec Andrew Albicy, Paul Lacombe -directement intronisé dès sa première sélection-, Edwin Jackson, Boris Diaw et Louis Labeyrie. Eddy Casteels fait lui confiance à Retin Obasohan, Jean Salumu, Pierre-Antoine Gillet, Kevin Tumba et Hans Vanwijn et à une défense en zone entrecoupée d’individuelle.

Il y a forcément beaucoup d’approximations en attaque des deux côtés. Edwin Jackson loupe ses premières tentatives et la Belgique mène 2-7. Louis Labeyrie commet rapidement deux fautes. Vincent Collet fait tout de suite largement appel à son banc. La Belgique mène la quasi totalité de la première période et la termine avec deux points d’avance, 15-13. Les Belges sont incontestablement plus percutants, à l’image du meneur Retin Obasohan qui sortira du match avec 16 points.

Après quinze minutes, les Bleus concèdent treize points de retard (16-29). Ils sont alors à 6/24 aux shoots et à 5 balles perdues. On se doutait que l’attaque manquerait de fluidité… Mais pas à ce point là. Edwin Jackson est parfaitement ciblé et tout le monde est sans rythme. A l’inverse, les Lions courent comme des lapins et percutent avec efficacité leur défense. 

Une faute de Mam Jaiteh sur Jean Salumu à un dixième du buzzer alors que le Belge shootait à trois-points est symbolique des errements des Bleus clairement à côté de leurs baskets. 25 à 38 à la mi-temps. 20 à 46 à l’évaluation. Personne jusque là du côté français n’a été capable de prendre le jeu à son compte. Edwin Jackson dont on espérait qu’il soit l’homme de la situation en est à 2/8. Aie…

Une défense asphyxiante

Les Français entrent dans la deuxième mi-temps avec de bien meilleures intentions défensives. Les Belges sont même carrément asphyxiés, ratent des shoots ouverts et en plus de Maxime De Zeeuw concède sa quatrième faute. Les Français profitent de leurs qualités athlétiques supérieures et infligent un 11-0 aux Belges qui demeurent 6 minutes et dix secondes sans marquer. Ils passent en tête 39-38 avec deux trois-points de Paul Lacombe, un Alain Koffi, 34 ans, héroïque et un Louis Labeyrie de nouveau punchy. C’est le jour et la nuit vis à vis de la première mi-temps. Mais après trente minutes, tout est encore à faire puisque l’avance des Bleus n’est que de deux points (38-36).

L’intérieur Belgo-Marocain de l’Elan Chalon Khalid Boukichou est vaillant, très actif et électrise ses équipiers et la Lotto Arena. La France a perdu son avance mais la retrouve très vite grâce à une interception de Paul Lacombe ponctuée d’un 2+1. Le Monégasque (meilleure évaluation avec 17) apporte cette grinta indispensable à ce niveau. Moustapha Fall impose ses 2,18m dans la peinture. 59-53. Maxime De Zeeuw fait un airball et sur l’action suivante Edwin Jackson plante un trois-points. Et un deuxième. Il termine ainsi top-scoreur avec 14 points. La victoire a définitivement choisi son camp. Quel renversement de situation!

Le deuxième match de l’équipe de France l’opposera lundi 24 novembre à Rouen à la Bosnie Herzégovine vainqueur ce soir de la Russie.

Les statistiques sont ici.

https://twitter.com/FIBAWC/status/934162676460261376

Photo: Edwin Jackson (FIBA Europe)

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2019
LMMJVSD
« Août  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements