Christian Devos nous raconte le BCM Gravelines: « 60, 70 personnes masquées ont tourné autour du terrain pendant tout le match »

Pascal Legendre
0

Coach à Grand-Fort puis à Gravelines, aujourdhui président tout en étant adjoint aux sports, Christian Devos, 67 ans, est le fil rouge du BCM. Lhomme idéal pour nous faire revivre son histoire et tout autant regarder vers lavenir.

L’interview est en deux parties. Retrouvez également les salaires des joueurs du BCM.

Après les 40 points pris au Mans, les 4 défaites d’affilée, avez-vous pensé que vous couriez à la catastrophe, que vous n’aviez pas fait le bon choix du coach, que le recrutement n’était pas bon, etc ?

Pour être honnête, je dirai non. Dans ma position je ne veux pas aller trop vite dans les prises de décision. C’est une situation que l’on a analysé à la fois avec le staff et le conseil d’administration pour décider d’une nouvelle orientation. On s’est tout de suite rendu compte que le bât blessait à l’intérieur (NDLR : le BCM a engagé Chris Otule le 26 octobre). Ensuite est arrivé le départ un peu prématuré de DJ Cooper dont l’intégration ne s’est pas aussi bien déroulée qu’on pouvait l’espérer alors qu’il n’y avait aucun problème particulier. D.J. a changé d’agent et puis il a colporté des propos à son premier agent qui lui les a divulgués et qui ont été négatifs par rapport aux uns et aux autres alors que je le rencontrais chaque semaine une heure et demie et on a toujours eu de très bonnes relations. Quand Paul Masson (NDLR : le vice-président) m’a téléphoné de Monaco en me disant qu’il risquait de le prendre aucun différent existait entre nous. Bouna (Ndiaye), qui était devenu son nouvel agent, a traité ça en consensus pour que tout se passe bien.

Ce n’est pas un problème d’acclimatation au club ou à la ville ?

Non, non ! Le problème d’acclimatation c’est à l’équipe car Cooper ce n’est pas un meneur organisateur, un meneur d’hommes qui met en place, c’est un meneur créateur qui a besoin autour de lui de jumpeurs, des joueurs un peu fous qui sont capables de réagir à ses transmissions et nous n’avions pas ces joueurs-là. Il s’est lassé rapidement de la conception de l’équipe. Ensuite ça s’est passé naturellement.

Gravelines est une petite ville (11 500 habitants) mais la plupart des Américains aiment bien y vivre car ce n’est pas loin de la Belgique, de Londres, et même de Paris ?

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

 

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019