Vytautas Prienai, quel est ce club qui s’est offert les frères Ball ?

Dylan De Abreu
0

Parmi les dizaines de clubs à qui ils ont été proposés, LiAngelo et LaMelo les frères du meneur de jeu des Lakers Lonzo et fils du sulfureux LaVar Ball ont décidé de s’engager en faveur du Vytautas Prienai, en Lituanie. Mais à quoi ressemble ce club ? 

Jamais sacré champion de Lituanie

En province lituanienne, Prienai est une ville d’à peine 11 000 habitants située à 30 kilomètres au Sud de Kaunas et un peu moins de 100 kilomètres à l’Est de la capitale Vilnius. 

Si la plupart des gens ne connaissaient même pas l’existence de cette ville et de ce club, le General Manager du Vytautas et le Maire ont tenu à rassurer tout le monde. C’est le journaliste local Donatas Urbonas qui a rapporté ses dires. 

« J’ai envie de dire aux Américains que Prienai ce n’est pas la toundra. On m’a déjà demandé si nous avions internet. En réalité, notre connexion internet est une des meilleures du monde. Dites leur qu’ils n’ont rien à craindre », confiait le GM du club.

« C’est une belle ville. Nous n’avons à avoir honte de rien. Toutes les personnes qui ont visité Prienai ont été heureuses. Nous avons de très beaux endroits à visiter », annonçait le Maire. 

Créé en 1994, le Vytautas Prienai est actuellement à la septième place du classement du championnat lituanien et quatrième de la ligue Baltique. Méconnu avant d’inviter son nom dans la course à la signature des deux frères Ball, ce club du centre de la Lituanie compte à son actif un championnat de deuxième division (2009), un titre de Baltic League (2016) et deux Coupes de Lituanie (2013 et 2014). Sur la scène européenne, Prienai a disputé l’Eurocup en 2011/12 et 2012/13 sans passer la phase de groupes. Il évoluait la saison dernière en FIBA Europe Cup et a tenté de se qualifier pour la Champions League en début de saison, sans succès. 

Un coach et un General Manager qui ne parlent pas anglais

Pour les deux Américains pur souche, nés en Californie, le choc culturel risque d’être important. LiAngelo et LaMelo arrivent dans une équipe qui ne contient aucun Américain. Le seul étranger  de la formation est ukrainien. La frontière ukrainienne n’est d’ailleurs distante « que » de 500 km quand la Californie se trouve à une grosse quinzaine d’heures d’avion de Vilnius sans compter l’escale à Istanbul… 

David Pick révélait sur Twitter qu’en plus d’être en retard sur les salaires, le staff ne parle pas un mot d’anglais. Composé en très, très grande partie de Lituaniens, l’effectif de Prienai comptait un Américain, Brad Tinsley, dans ses rangs en début de saison. Après 9 matchs, le natif d’Oregon City a décidé de plier bagage pour rejoindre l’Allemagne. Mal du pays ou retard de salaires ? Contacté par nos soins, l’ancien joueur de Porto nous a confié que le club lui doit encore de l’argent et qu’il ne peut donc pas s’étendre sur le sujet actuellement. Comme quoi en disant rien, on n’en dit parfois beaucoup. Voilà dans quel état se trouve le club qui va accueillir les fils d’une des personnes les plus médiatisées des Etats-Unis ces derniers temps… Mais le clan Ball annonçait que la signature de LiAngelo et LaMelo ne serait pas une question d’argent. Les deux joueurs toucheront, selon David Pick, un maximum de 4 000 € par mois.

Donatas Urbonas indiquait en tout cas que le club ne craignait pas la barrière de la langue. 

« Coach Seskus Virginijus s’est un peu amélioré en anglais avec Brad Tinsley en début de saison, les assistants et les autres joueurs vont aussi l’aider ».

Le maire de la ville qui s’est également exprimé sur ces signatures a aussi voulu rassurer tout le monde.

« Les anciens ne parlent pas anglais, mais nos jeunes le parlent couramment ». 

Plusieurs joueurs passés par la France, un club de niveau Pro B ?

Axé sur les joueurs lituaniens, le Vytautas Prienai a fait s’exporter plusieurs éléments. Certains d’entre eux sont passés ou évoluent toujours en France. Rolandas Alijevas, aujourd’hui âgé de 32 ans, a évolué à l’ASVEL en 2003/04. Il est également passé par Kaunas, l’Ukraine, la Grèce, la Pologne ou l’Allemagne.

Frère du joueur NBA Mindaugas, Saulius Kuzminskas a porté le maillot du BCM en 2005/06. Il a ensuite joué pour Ventspils, Ljubljana ou encore Oldenburg. Cette saison à Vilnius, Mindaugas Lukauskis est celui qui a su se construire la plus belle carrière.

A 38 ans, le Lituanien est notamment passé par l’ASVEL (2009/10), Oldenburg, Valence, Bursa et Bilbao.

On compte actuellement un lituanie en ProA (Gilvydas Biruta à Bourg en Bresse), deux en Pro B et deux en N1. Gytis Sirutavicius (34 ans, 1,96m) évolue à Evreux en Pro B (9,6 points, 2,4 rebonds et 2 passes décisives) et Ovidijus Varanauskas (26 ans, 1,87m) joue pour sa part à Rouen (15 points et 4,5 passes décisives). En ce qui concerne la Nationale 1, on y retrouve Dominykas Milka (25 ans, 2,03m) à Lorient et Giedrius Staniulis (34 ans, 1,96m) à Souffelweyersheim. 

Axel Toupane, Français du Zalgiris Kaunas, qui a joué contre le Vytautas plus tôt dans la saison (victoire 97-54 du Zalgiris) nous a donné son avis sur le niveau de cette équipe. 

« Ils avaient des blessés, mais je pense que c’est une équipe de niveau Pro B ».

Juste un coup de pub pour le Vytautas Preinai ?

C’est l’agent des frères Ball, Harrison Gaines, qui le disait lui-même au moment de proposer ses joueurs au monde entier : « Les signer apportera sans aucun doute beaucoup d’attention à votre organisation ». Le club ne s’en cache pas non plus. C’est avant tout un projet commercial. Tant bien que LiAngelo et LaMelo se sont engagés sur seulement 6 mois et que leur contrat peut être interrompu au bout du premier mois. 

La formation lituanienne a d’ailleurs tout de suite sauté sur l’occasion pour vendre de la pub sur son maillot. Elle souhaite habiller la face avant de celui-ci. Elle ne vendra d’ailleurs de la pub qu’à une compagnie américaine et pour 50 000€. Soit le tarif bas d’un club de Pro A. 

Sans oublier que quand on s’intéresse aux fils Ball, il faut se dire que papa LaVar n’est jamais loin. Le GM du club le sait bien et LaVar est également le bienvenu à Prienai. 

« Tant que je ne vois pas les frères Ball à l’aéroport, je ne peux pas dire qu’ils sont dans notre club. Qui sait ce qui peut se passer ? Cependant, nous avons les signatures. Nous parlons seulement des frères, mais LaVar sera également chaleureusement accueilli. »

Pour conclure, cette signature est totalement surprenante, rien de tout ça n’est logique. Encore si les frères avaient signé dans un club plus « ouvert sur le monde du basket international » pourquoi pas, mais l’adaptation risque d’être difficile dans ces conditions pour ces deux jeunes de 19 et 16 (!) ans… 

Note : le voyage pour se rendre de Californie à Prienai va être un vrai périple pour LiAngelo et LaMelo. Leur arrivée officielle est prévue le 4 janvier. Ils auront 13h de vol pour d’abord faire Los Angeles-Istanbul, s’ensuivent une escale de 15 heures et un nouveau voyage de 2h40 d’Istanbul à Vilnius. Il leur faudra ensuite rejoindre Prienai en voiture. 

Fun fact : les chaussures de Lonzo Ball signé Big Baller Brand (la marque de la famille) coûte 495$, dans le même temps, le salaire moyen en Lituanie est de 1 000$ et le salaire minimum est d’environ 500$…

Photo : Vytautas Prienai / BCL

Leave a Reply

Archives

mai 2018
L M M J V S D
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements