FFBB LFB Livenews Premium

Portrait: Lisa Berkani, la pépite de Mondeville

Les journalistes américains, qui rentrent dans les salles avec le laissez-passer de leur carte de presse, ont l’habitude d’écrire comme compliment ultime qu’ils seraient prêts à payer leur place pour voir jouer Stephen Curry, LeBron James ou Kevin Durant. A notre niveau, on peut utiliser la même expression pour Marine Johannes, la petite fée de Bourges. Et Lisa Berkani.

A grand renfort de cross over, de fade away, de step back, de dribbles démoniaques, la Mondevillaise (1,75m, 20 ans) donne d’agréables frissons et son style tranche avec celui de ses congénères qui est généralement sobre, classique, parfois un peu robotisé.

Question prioritaire : de quels joueurs s’inspire-t-elle sachant que le mimétisme s’est développé depuis la naissance d’Internet avec des millions de vidéos qui circulent sur toute la surface du globe, spécialement dans le sens Etats-Unis/Europe ?

« Il y a des gestes qui viennent vraiment instinctivement », répond-elle. « Il y en d’autres que j’ai pu recopier surtout ceux de Kobe Bryant qui est mon joueur préféré depuis que je suis petite. D’autres se sont révélés au fil des années. Stephen Curry, Kyrie Irving et Russell Wesbrook, ce sont trois meneurs que je suis beaucoup. Magic Johnson aussi. Il y a aussi des joueurs d’Euroleague de plein de nationalités comme (Milos) Teodosic. Je peux tomber sur des vidéos sur des réseaux sociaux sur un joueur que je ne connais pas du tout. Je vois qu’il fait des choses intéressantes et j’essaye de les reproduire. »

Dompteuse de balles

Des arrières françaises qui ont marqué leur génération en apportant ce supplément d’âme par un style d’avant-garde, il y en a eu quelques-unes comme Jacky Chazalon, Cathy Malfois, Edwige Lawson et la encore très jeune Olivia Epoupa. Lisa Berkani est dans cette catégorie. On ne parle pas de rentabilité immédiate, Céline Dumerc est toujours la numéro 1, ni du côté meneuse de femmes que symbolisait si bien Yannick Souvré, mais de l’aspect artistique, du pouvoir de créativité.

Romain Lhermitte, qui s’occupe à l’USO Mondeville de la destinée de l’Auvergnate après avoir eu en couveuse Marine Johannes, est sans détour quand il annonce qu’il ne connaît pas en France, en Europe ni même au monde une meneuse de jeu avec un tel talant.

« J’ai cherché et je ne vois pas de filles capables de créer autant ses situations, ses tirs. Même les Américaines, comme Maya Moore, ce sont des qualités athlétiques pures qui les distinguent. 

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Sélectionnez votre moyen de paiement
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Veuillez entrer au moins 16 chiffres.
Maximum 16 chiffres autorisés.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Un soucis de technique pour le paiement ? Rendez-vous sur notre boutique en ligne
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Valider

Photos: FIBA et Hervé Bellenger/FFBB

 

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • ShaqJordan dit :

    Vous voulez des places pour la voir ? Je vous en file moi (speaker de l'USO Mondeville) ^^

    Plus sérieusement, j'ai eu la chance de speaker pour Johannes et j'ai maintenant la chance de speaker pour "Berki"… c'est un régal. Bien sûr il y a quelques couacs mais il y a des actions que ne renieraient pas Irving. Ces joueuses sont du pain bénie pour le basket féminin et même le sport féminin en général. Car quand quelqu'un dit que le basket féminin est ennuyeux, il suffit de le coller devant des joueuses comme ça pour qu'il se taise.

    D'ailleurs, concours d'arabesques dimanche prochain puisque Mondeville (Berkani) recevra Bourges (Johannes). Espérons voir de belles actions.

    Sympa comme article en tout cas, merci basketeurope de ne pas oublier de mettre en avant le basket féminin. 🙂