Leaders Cup – Nanterre aime toujours les matches couperet, pas Limoges, 84-74

Sacha RUTARD
0

Après trois participation à la Leaders Cup, le Limoges CSP est toujours fanny. Il avait pourtant pris ce quart par le bon bout mais pour des matches à enjeu, les Nanterriens sont des guerriers. 

Dans le match tout en vert, Limoges montrait les crocs dès les premiers échanges: 13-0. Pascal Donnadieu déclenchait la sonnette d’alarme. Nanterre mettait ainsi près de cinq minutes avant d’ouvrir sa marque d’un trois-points de Heiko Schaffartzik après que le CSP ait fait une razzia au rebond (8).

Dans ce type de scénario, soit vous avez reçu un violent coup derrière la tête qui vous laisse KO pendant tout le match, soit vous mettez un garrot là où saigne la plaie et vous vous refaites la cerise peu à peu. Les Nanterriens ont suffisamment d’expérience de ce genre de matches couperet pour ne pas paniquer. Seulement si Jo Passave Ducteil faisait un bon passage et Nanterre revenait à 18-14, c’est Limoges qui se dégageait de nouveau pour mener 23-14 après dix minutes. L’écart revenait d’ailleurs peu après quasiment sur son socle initial (26-14).

Face à leur ancien club, les deux intérieurs du CSP Brian Conklin et Mam Jaiteh (19 points à eux deux en 20 minutes) faisaient le métier. A la mi-temps, Nanterre était fortement dominé à l’évaluation (36-54) mais demeurait en course (33-38) notamment grâce à un panier à trois-points de Jamal Shuler au buzzer.

Heiko Schaffartzik en exécuteur des hautes oeuvres

Au petit jeu du chat et de la souris, Nanterre était revenu à 42-43 (7’32). C’était comme si ce quart redémarrait à zéro mais avec une intensité partagée. Les planches brûlaient. Pascal Donnadieu puis dans la foulée son banc écopaient chacun d’une faute technique. S’en suivait une période de flou. Jo Passave-Ducteil prenait quelques secondes plus tard sa cinquième faute -en un peu plus de neuf minutes de temps de jeu- et les Nanterriens passaient en mode « victimes d’une insupportable injustice ». Ces Nanterriens semblaient décrocher mais c’était en fait un sparadrap qui collait aux basket du CSP et à la 30e minute, grâce à un Jamar Wilson malin, et à un ultime tir primé de Bathiste Tchouaffé ce sont eux qui viraient en tête, 59-57. Les « JSF… » redoublaient dans une aréna qui lui était majoritairement favorable.

Le démarrage du dernier acte confirmait l’impression des minutes précédentes. Le momentum était favorable aux Franciliens. Hugo Invernizzi et Bathiste Tchouaffé bombardaient derrière l’arc, 69-59. D’ailleurs dans leur exercice favori, les hommes de Pascal Donnadieu avaient retrouvé toute leur verve (un superbe 13/27 sur l’ensemble du match) et maître Heiko Schaffartzik en plantaient trois assassins dont un en contorsion avec une jubilation évidente. Game over.

Le Limoges CSP a souffert d’un faible apport de son banc (12 d’évaluation). Il va pouvoir prendre le repos souhaité par son coach Kyle Milling et intégrer son pivot jamaïcain Samardo Samuels dont on saura très vite si son talent est supérieur à son mauvais caractère. Ou inversement.

NB: 4 056 spectateurs ont assisté à ce dernier quart.

Photo: Jamar Wilson (Nanterre, FIBA Europe)

 

 

 

 

 

 

 

La boxscore est ici.

 

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

octobre 2018
L M M J V S D
« Sep    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements