Vaincue à domicile par Boulazac, l’ASVEL file un mauvais coton

Sacha RUTARD
0

Quelle contre-performance! L’ASVEL a concédé une défaite en prolongation à l’Astroballe face à Boulazac (70-76), le 17e  de la Jeep Elite. 

Les Villeurbannais ont été incapables de mettre la tête sous l’eau -pour reprendre l’expression de leur coach TJ Parker- à leurs adversaires alors qu’ils menaient d’une dizaine de points en deuxième mi-temps. En l’absence de leur meneur John Roberson, blessé à la cuisse, et de l’intérieur Amine Noua, touché au pied, ils ont subi la loi de leur ancien équipier Trent Meacham auteur de 20 points (5/10 à trois-points), 5 rebonds et 5 passes. C’est Shawn James (14 points et 9 rebonds), la nouvelle recrue de Boulazac qui a ensuite fait la différence au bon moment.

Eliminée sans gloire de l’Eurocup et de la Leaders Cup, l’ASVEL file un mauvais coton alors qu’elle possède la plus grosse masse salariale de la Jeep Elite et qu’elle fait de l’oeil à l’Euroleague pour l’intégrer dès la prochaine saison. A l’inverse, Boulazac sort provisoirement de la zone rouge et met la pression sur Chalon qui reçoit aujourd’hui Le Mans.

« On a eu le droit au scénario que l’on avait rêvé… On est resté au contact tout le long et on a profité du fait de tomber sur une ASVEL diminuée et pas du tout adroite, ce qui n’est pas dans ses habitudes. On a su en profiter, cette victoire nous fait beaucoup de bien ! » s’est réjouit Claude Bergeaud, le coach du BBD en conférence de presse.

Photo: David Lighty (ASVEL-FIBA Europe)

Leave a Reply

Archives

avril 2018
L M M J V S D
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2016 - 2017
Boutique Magazines et Abonnements