Châlons-Reims vs Le Mans: Une gabegie à trois-points, un suspense haletant

Pascal Legendre
0

De ce match, on retiendra en premier l’incroyable gabegie à trois-points de Châlons-Reims: 4-28 ! Très mal parti dans ce secteur, Le Mans a quant à lui redressé quelque peu la barre: 4-15.

Ce fut aussi longtemps un mano a mano entre l’Américain Romeo Travis (23 points à 10/16 aux tirs) et l’Islandais Martin Hermannsson (20 points à 8/11) qui a toutefois exposé ses faiblesses défensives.

Ce fut surtout un suspense haletant. A 1’20 de la fin, le MSB possède sept points d’avance mais perd les pédales. Un trois-points de Willie Deane puis une contre-attaque de Sadio Doucouré permettent au CCRB de revenir à la portée des Manceaux. Les Champenois ont une nouvelle balle d’attaque et c’est Romain Duport qui transforme un trois-points donnant l’avantage à son équipe. Quatre secondes à jouer. Temps-mort commandé par Eric Bartecheky. Le public champenois est debout, tape dans ses mains, croit que son équipe à la victoire en poche. Le Mans s’en remet à son meneur Justin Cobbs (22 points, 7 rebonds) qui drive vers le cercle et d’un floater climatise la salle. 76-75.

« Dans un premier temps, il faut retenir la qualité du jeu avec certes une grosse maladresse de la part des deux équipes au niveau des trois-points mais quand même un match spectaculaire, défensif quand même, offensif aussi parce qu’il y a eu de balles phases de jeu des deux côtés », a estimé le coach du CCRB, Cédric Heitz. « Le scénario était intéressant. Il s’est fini en notre défaveur certes mais on a tout fait pour montrer que l’on était capable d’être en mesure de gagner ce type de match comme on a été capable de gagner contre Strasbourg et Limoges. Même à Chalon, je trouve que l’on avait fait une deuxième mi-temps de bonne qualité avec certes des erreurs défensives, beaucoup trop en deuxième mi-temps, mais je trouve que depuis quatre matches, on est sur une qualité de jeu vraiment intéressante. On perd neuf ballons face à la meilleure défense du championnat. On en provoque des pertes de balle. Derrière, ça se joue à rien, un tir, une petite erreur défensive peut-être. En ayant ce niveau de jeu, on gagnera encore des matches. »

Quant à son homologue Eric Bartecheky, il n’était pas très heureux de la prestation de son équipe:

« Quand à un moment, on prend un rebond offensif, que l’on est à +7 et que l’on reprend un tir tout de suite, il ne faut pas faire ça! Il faut garder la balle, les obliger à travailler et faire courir le chrono. C’est sûr, si on le met, on passe à +10, on est content mais ce n’est pas du tout ce qu’il faut faire à ce moment-là. Après on prend une contre-attaque (…) Ce qui me gène énormément c’est le nombre de pertes de balles en première mi-temps. Il y a la défense du CCRB mais j’ai l’impression que ça dépend beaucoup de nous qui avons donné les ballons. Quand on prend un rebond, au lieu de sortir la balle simplement sur le côté et que l’on part en dribble et qu’on la perd derrière, que l’on tente de grandes passes, on manque de sérénité, de lucidité (…) Quand on ouvre le banc, on a des baisses de niveau et même avec le même cinq. Ce n’est pas acceptable. Si on reste comme ça, on ne peut pas prétendre rester en haut au contact de grosses équipes. »

Photo: Justin Cobbs (Le Mans)

https://twitter.com/SFR_Sport/status/975847199211966467

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Archives

août 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements