Récap Euroleague : Kaunas appose une dernière touche au tableau des playoffs

Emmanuel Laurin
0

On connaît désormais toute les affiches des playoffs. Jeudi soir, on apprenait que l’on aurait droit à un derby de Moscou entre le CSKA et le Khimki, ainsi qu’un duel explosif pour le champion en titre du Fener qui hérite de Vitoria au 1er tour !

Et hier, on a complété le tableau avec Kaunas qui est venu s’imposer au Pirée contre l’Olympiakos pour aider le rival du Panathinaikos à prendre la 4e place, synonyme d’avantage du terrain en playoffs. A l’inverse, et bien que victorieux (et largement) de Bamberg, le Real Madrid est le grand perdant de la soirée avec sa série de playoffs à jouer en terrain ennemi !

Kaunas pour un ultime pied de nez

Sarunas Jasikevicius dira après le match qu’il n’y a aucune rencontre qui n’est pas significative. Et pour le coup, son succès de la soirée face à l’Olympiakos, après prolongation, avait un poids plus important que les autres (86-85). En effet, cette défaite grecque profitait au voisin du Pana, vainqueur sur le fil à Milan, qui récupère ainsi l’avantage du terrain en playoffs.

Mais c’est une fin logique pour la magnifique saison du Zalgiris qui boucle donc sa campagne sur un ultime pied de nez aux grosses armadas continentales. Et comme un symbole, sur une claquette héroïque du vétéran balte, Paulius Jankunas. Kyle Wiltjer (9 points) aura par deux fois été clutch mais Vassilis Spanoulis voit son panier de la gagne rentrer puis sortir sur la cloche…

Une défaite qui fait tache pour Vitoria

Elle aurait pu coûter très cher dans un autre contexte, mais c’est tout de même une défaite qui fait tache pour Vitoria face à Efes Istanbul pour la dernière journée (81-79). On sait que l’ambiance est plutôt tendue actuellement du côté de l’Efes, mais les joueurs se sont visiblement remobilisés pour terminer dignement, notamment derrière Errick McCollum (21 points).

Du côté de Vitoria, Vincent Poirier (17 points, 6 rebonds) termine meilleur scoreur et rebondeur avec une nouvelle performance de choix, mais les Basques ont manqué de fermeté en défense en encaissant un 10-0 au retour des vestiaires. Ils l’ont payé en fin de match… Et ça sera donc le Fener en playoffs pour le Baskonia, un sacré challenge contre le tenant du titre !

Amath M’Baye file un coup de main au Pana

Ça s’est joué à ce dernier rebond qu’Amath M’Baye a malheureusement volleyé dans son propre panier, et voilà le Panathinaikos qui récupère l’avantage du terrain pour le 1er tour des playoffs (face au Real Madrid). Les Greens s’en tirent sur un énorme miracle car ils ont été longtemps menés, et ce jusqu’à 17 points !

Derrière un triumvirat à 18 points, James – Calathes – Gist, le Pana est revenu petit à petit et, sur un 14-0 a même pris le contrôle du match en dernier quart. Le match se jouera néanmoins en prolongation avec un Mike James insaisissable. Mike James qui se prépare avec le sourire en coin à affronter son pote Fabien Causeur en playoffs…

Nemanja Nedovic finit en trombes

Si leur 2e place était acquise, le Fenerbahçe voulait finir fort avec la réception de Malaga, déjà éliminée. Mais Nemanja Nedovic (31 points, 8 passes, 4 rebonds) a pris le contrôle des opérations pour les andalous qui sont venus s’imposer à Istanbul, en prolongation (99-91).

Le meneur serbe termine à 13/13 aux lancers, infaillible en prolongation, et bien épaulé par Adam Waczynski (18 points). Kostas Sloukas (26 points) aura été le meilleur joueur pour le Fener, et l’auteur de la claquette clutch pour arracher la prolongation.

Les stats de nos Français

Vincent Poirier (Vitoria) : 17 points (8/9 aux tirs), 6 rebonds, 1 passe, 1 interception, 1 contre en 23 minutes

Thomas Heurtel (Barcelone) : 14 points (5/6 aux tirs), 5 passes, 3 rebonds, 1 interception, 6 balles perdues en 26 minutes

Adrien Moerman (Barcelone) : 11 points (5/8 aux tirs), 5 rebonds, 2 passes, 2 balles perdues en 26 minutes

Rodrigue Beaubois (Vitoria) : 10 points (4/8 aux tirs), 2 rebonds, 2 interceptions en 21 minutes

Amath M’Baye (Milan) : 9 points (3/5 aux tirs), 4 rebonds, 2 passes, 1 interception, 3 balles perdues en 22 minutes

Léo Westermann (CSKA Moscou) : 6 points (3/4 aux tirs), 5 passes, 3 rebonds, 1 interception, 4 balles perdues en 28 minutes

Mathias Lessort (Etoile Rouge) : 6 points (3/5 aux tirs), 2 rebonds, 3 balles perdues en 17 minutes

Axel Toupane (Kaunas) : 6 points (3/4 aux tirs), 2 interceptions, 1 rebond, 3 balles perdues en 16 minutes

Fabien Causeur (Real Madrid) : 5 points (2/3 aux tirs), 2 rebonds, 2 balles perdues en 15 minutes

Edwin Jackson (Barcelone) : 0 point (0/1 au tir), 1 balle perdue en 5 minutes

Nando De Colo (CSKA Moscou) : laissé au repos

Kim Tillie (Olympiakos) : n’a pas joué

Antoine Diot (Valence) : blessé

L’action de la soirée

Effort maximal, des deux côtés du terrain pour Kaunas face à Olympiakos. Ça commence par une énorme gifle de Brandon Davies sur Spanoulis et ça enchaîne vite de l’autre côté avec Kevin Pangos qui sert Axel Toupane pour le dunk.

Le programme de la 30e journée

Jeudi 5 avril :
CSKA Moscou – Etoile Rouge (92-81)
Fenerbahçe – Malaga (91-99)
Milan – Panathinaikos (95-96)
Barcelone – Khimki Moscou (86-82)
Vitoria – Efes Istanbul (79-81)

Vendredi 6 avril :
Olympiakos – Zalgiris Kaunas (85-86 ap)
Valence – Maccabi Tel Aviv (87-84)
Real Madrid – Bamberg (106-86)

Le classement final

Le tableau des playoffs

(du 17 avril au 1er mai)

  • CSKA Moscou (1) – Khimki Moscou (8)
  • Panathinaïkos (4) – Real Madrid (5)
  • Olympiakos (3) – Zalgiris Kaunas (6)
  • Fenerbahçe (2) – Vitoria (7)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Archives

août 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements