Final Four BCL: Forces et faiblesses de Monaco, la salle, les animations…

Sacha RUTARD
0

Ce qu’il faut savoir sur le Final Four de la Basketball Champions League auquel va participer ce week-end l’AS Monaco.

Dates:

Vendredi 4  et dimanche 6 mai 2018

Lieu:

OAKA Olympic Indoor Hall (18 000 places), Athènes

Equipes qualifiées :

AEK Athènes (Grèce)

Monaco (France)

Murcia (Espagne)

Ludwigsburg (Allemagne)

Billetterie:

L’événement n’est pas encore encore sold out. Il reste un peu moins de 2 000 places à vendre, décompte au mardi 1er mai au soir.

Dispositif télé:

Cette deuxième édition du F4 de la BCL sera la plus importante production TV de l’histoire de la compétition. La production sera assurée à la fois par la chaîne Nova Channel, partenaire grec de la BCL mais aussi par FIBA Media. Il y a aura 17 caméras, dont une « cable cam », une « crane cam » et trois caméras « super slow-mo ». Il y aura également deux équipes embarquées « behind the scenes » qui assureront également les plans exceptionnels (survol de la ville et de l’arena par exemple).

La production débutera dès l’arrivée des équipes en bus, des interviewes des coaches, accès aux vestiaires et aux tunnels de l’Arena.

L’arbitre principal des rencontres sera équipé d’un micro et sera suivi en permanence par une caméra. Enfin, des graphiques pédagogiques seront utilisés pour accompagner les téléspectateurs lors des retours sur ralenti.

L’Arena:

Au niveau lumières, la salle a bénéficié d’une remise à neuf et l’organisation a également installé pour la première fois dans cette salle d’un cube géant. Des lumières supplémentaires permettront de proposer aux fans un show lumière unique. Au total, 10 tonnes de matériel supplémentaires ont été accrochées aux cintres de la structure de l’OAKA. Enfin, la signalétique dans l’Arena et le marquage dans la salle ont été intégralement refait aux couleurs de l’événement.

Animations:

Les fans pourront apprécier au cours des temps morts des cheerleaders lituaniennes de Neptuna, des dunkeurs sur trampoline, les Dunking Devils et du fameux groupe de pop rock Onirama.

Les forces et les faiblesses de chaque équipe

Des experts européens dissertent sur les forces et les faiblesses de chaque équipe dans cet article sur le site de la BCL :

Les forces :

« Monaco a tellement de talent que c’en est ridicule. Ils restent sur une série de six victoires consécutives avant le F4, ils ont même très largement battu Strasbourg au cours de cette série. Ils sont premiers en France, ils ont l’expérience du F4 de la saison dernière, ils sont bien coachés avec Zvezdan Mitrovic à la manœuvre. » (Igor Curkovic, FIBA)

« Leur profondeur est leur meilleure arme. Cette équipe est monstrueuse. A chaque poste, ils ont des solutions pour ce que l’équipe d’en face peut tenter. Ils ont le meilleur Offensive Rating et le meilleur Defensive Rating des équipes qualifiées au F4. Une équipe qui domine à ce point des deux côtés du terrain, c’est très rare. Je pense que Zvezdan Mitrovic est un des coaches les plus sous-estimé du moment. C’est saison n’est pas un accident. Monaco était excellent la saison dernière avec un effectif très différent. Ils ont encore progressé. » (Diccon Lloyd-Smeath, BCL insider)

« Ils ont marqué au moins 89 points sur leurs six dernières victoires en Jeep Elite. Ils sont en pleine confiance, ils croient en leur coach, en leur jeu, en eux. La saison dernière Monaco avait été également dominant en saison régulière. Ils avaient échoué en playoffs en France et au F4 de la BCL mais les blessures étaient l’explication principale de ces échecs. Cette fois, Monaco a l’air d’être prêt à atteindre son sommet au meilleur moment. Amara Sy est de retour, c’est un leader naturel très expérimenté et l’équipe n’était pas la même sans lui. (Yann Casseville, Basket Le Mag)

Les faiblesses :

« La deuxième mi-temps de Stelmet Enea Zielona Gora au Game 1 et le Game 2 contre Banvit représente le modèle de ce qu’il faut faire contre Monaco. Plus facile à dire qu’à faire. Ils ne sont pas invincibles… » (Igor Curkovic, FIBA)

« Je ne m’attendais pas à ce que DJ Cooper et Aaron Craft deviennent la meilleure combinaison au poste de meneur de toute la BCL. Ils ont toujours réussi à provoquer des pertes de balles et à voler des ballons contre leurs adversaires. Le problème, c’est que personne ne les a mis sous pression comme Ludwigsburg s’apprête à le faire. Et les Allemands sont l’équipe qui perd le moins de ballon de toute la BCL. Et le rythme de Monaco vient des pertes de balles adverses et des possibilités de course qu’elles offrent. Toute la saison, ils ont été capables d’imposer leur tempo. Que se passera-t-il s’ils n’y parviennent pas contre Ludwigsburg ? (Diccon Lloyd-Smeath, BCL insider)

« La faiblesse de Monaco, c’est la force de leur adversaire. Ludwigsburg réalise une très bonne saison en Allemagne. Après, je suis très impatient de voir l’impact des 20 000 fans dans la salle. Sur un match couperet, il faut garder son sang-froid, ne laisser rien ni personne vous perturber. Si on perd du temps à râler contre l’arbitrage, on peut perdre sa concentration et le contrôle du match. C’est arrivé à Monaco plusieurs fois cette saison en Jeep Elite. » (Yann Casseville, Basket Le Mag)

Photo: Gerald Robinson (Monaco – FIBA)

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

novembre 2018
L M M J V S D
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements