Limoges réagit vertement aux propos de son ancien coach, Bozidar Maljkovic: « les petits propos d’un pourtant si grand coach ! »

Sacha RUTARD
0

Dans un billet qui est paru ce matin sur le site internet du club, le président du Limoges CSP Youri Verieras a réagi vertement aux propos acerbes de Bozidar Maljkovic, qui fut le coach de l’équipe championne d’Europe en 1993, parus hier dans une interview accordée à L’Equipe.

Le coach serbe déclarait notamment:

« Limoges dort et doit se réveiller. Je ne suis pas à l’intérieur du club, mais il y a quelque chose qui ne va pas, dans l’organisation, le recrutement. Il y a certaines signatures de joueurs qui m’ont fait presque pleurer (…) Je ne connais pas les gens actuellement à la tête du club mais ils ne savent pas travailler. »

Dans l’interview, Maljkovic préconise de faire appel à deux figures emblématiques du club, Richard Dacoury et Yann Bonato !

Le billet de Youri Verieras est intitulé: « Bozidar Maljkovic : les petits propos d’un pourtant si grand coach ! »

« C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai pris connaissance des propos de Bozidar Maljkovic dans les colonnes du journal l’Equipe du 17 mai 2018.

Je parle de tristesse car le Limoges CSP a toujours eu, et aura toujours (ce qui ne semble pas réciproque), un grand respect pour ce que Monsieur Maljkovic a fait avec le Limoges CSP. Qu’il le veuille ou décide visiblement de le renier, une partie de son histoire est liée à Limoges et le sera toujours. C’est parce que nous respectons profondément ce fait que j’ai décidé de sortir de ma réserve et de réagir à des propos que j’estime totalement injustes et sans fondement à l’égard du Limoges CSP, ses équipes dirigeantes et la #CSPNation toute entière.

Des larmes (de crocodile) pour nos choix de joueurs ? Monsieur Maljkovic vous dites “pleurer” face aux recrutements faits par le Limoges CSP. Vous n’êtes pourtant pas connu pour vos excès d’émotivité lacrymale.

Olivier Bourgain, directeur sportif du Limoges CSP, fait un travail de fond remarquable depuis qu’il est arrivé. Je ne laisserai personne dire le contraire. Il a d’ailleurs atteint l’ensemble des objectifs que le club s’était fixé en début de saison en amenant l’équipe en Top 16 européen, la qualifiant pour la Leaders Cup à la mi saison, et la qualifiant pour les Playoffs du Championnat de France qui plus est à la quatrième place. Le tout en partant d’une feuille blanche où tout était à reconstruire sur les cendres des années fastes dont vous avez profitées allègrement Monsieur Maljkovic.

Des années qui ont d’ailleurs coûté très cher au Limoges CSP qui a bien failli ne pas s’en remettre si Frédéric Forte, lui, n’avait pas eu l’affection et l’engagement que vous n’avez pas su témoigner pour tout reconstruire à une époque où le club ne semblait intéresser ni vous, ni Richard Dacoury ou Yann Bonato qui vous accompagnent dans vos élans romanesques.

Oliver a répondu présent quand Frédéric Forte a cherché à recruter un directeur sportif. Il n’a pas compté les zéros du chèque avant de s’intéresser au projet du Limoges CSP. Et pour avoir été témoin de cette époque, vous savez comme moi cher Bozidar que vous n’étiez ni intéressé ni disposé à faire parler vos talents de recruteur que vous êtes si prompt à exprimer ouvertement aujourd’hui.

Richard Dacoury et Yann Bonato repreneurs du club ? Vous semblez bien mal renseigné Monsieur Maljkovic. Moi qui ai pourtant assisté à l’ensemble des discussions que vous semblez vouloir évoquer et auxquelles je n’ai pas eu le plaisir de vous voir, j’ai une toute autre perception des faits.

Yann Bonato n’a déposé aucun dossier de reprise du club à ma connaissance mais peut être vous l’a-t-il envoyé directement ?

Quant à Richard Dacoury, il est vrai qu’il a provoqué une réunion pour évoquer une éventuelle reprise. Tout cela était d’ailleurs très hypothétique. Ce projet reposait sur l’entremise d’un conseiller de Monsieur Alain Béral et des financiers de l’industrie textile qui n’ont démontré aucune expérience et très peu d’intérêt tant pour le Basket que pour Limoges. Le même Alain Béral qui a refusé de remettre la médaille de Champion de France à notre président Frédéric Forte.

J’espère que vous comprendrez que malgré toute l’affection et le respect que nous portons à Monsieur Dacoury, l’entourage de ce dossier nous a paru ressembler plus à une opération de mainmise sur ce club si particulier qu’est le Limoges CSP que tant aimeraient faire taire.

S’il y a un seul point sur lequel nous sommes parfaitement d’accord cher Bozidar Maljkovic c’est lorsque vous dites, je cite, “je ne connais pas les gens actuellement à la tête du club”. Vous ne connaissez en effet ni les gens ni les valeurs qu’ils défendent pour le club et tout le peuple vert de la #CSPNation.

Permettez moi néanmoins de vous témoigner une nouvelle fois du respect dû à l’histoire qui nous lie et de vous souhaiter beaucoup de courage dans vos fonctions de Président du Comité Olympique Serbe et la diplomatie que cela requiert.

Youri Verieras, Président du directoire du Limoges CSP. »

Photo: Catherine Steenkeste (LNB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

août 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements