Ligue Féminine: Bourges concasse Tarbes et n’est plus qu’à une victoire du titre

Sacha RUTARD
0

Bourges mène désormais 2-0 après sa victoire au Prado, 80-56. Le trio Valériane Ayayi (18 points), Marine Johannès (15 points et 4 passes), Laia Palau (6 points, 6 passes et 2 interceptions) a été rayonnant. Gagner les trois matches suivants même si deux sont programmés à Tarbes n’est pas loin de la mission impossible pour les filles de François Gomez. Les Tango filent vers un record de 14 titres de champion de France.

Tarbes avait à coeur de ne pas commettre le même départ tout mou que lors du Match 1 et c’était le cas grâce à son arrière Adja Konteh (1,76m, 26 ans) qui inscrivait les onze premiers points de son équipe et enrayait ainsi les trois trois-points sans bavure de Valériane Ayayi. Avec une bonne défense, le TGB passait en tête après six minutes, 14-13. Les Violettes avaient visiblement mis à profit les quarante-huit heures de repos pour préparer un vrai plan de bataille et se métamorphoser en guerrières. Dommage que Michelle Plouffe soit maladroite à l’extérieur (1/6 dans le premier quart-temps). Malgré tout, le TGB avait deux points d’avance (19-17) à ce moment-là.

Entre balles perdues et shoots ratés dûs à des défenses sérieuses, les deux équipes faisaient offensivement du surplace. C’est Bourges qui sortait le premier de l’ornière pour s’offrir un 7-0 et l’écart le plus important (24-19). Aussitôt écrit, aussitôt annulé puisque Tarbes repassait devant (25-24) avec une Michelle Plouffe (7 points et surtout 9 rebonds) très présente mais qui écopait d’une troisième faute un peu avant la mi-temps. C’est sur quelques éclairs lumineux de Marine Johannès et un trois-points au buzzer de Valériane Ayayi que les Tango s’étaient constituées un matelas de huit points (37-29) à la moitié du chemin. Les Tarbaises étaient pénalisées par leur pauvre adresse derrière l’arc, 2/12, contre 6/11 en face.

Quelques arabesques de Marine Johannès plus loin et Bourges avait poussé son avantage à 44-29. Les Berruyères avaient chaussé leurs dents de requin en défense. Et de quatre fautes pour Michelle Plouffe ! Les Violettes était inexorablement sur la pente glissante. Le cap des vingt points d’écart (53-32) était atteint par Alexia Chartereau sur un service au cordeau de la légende espagnole Laia Palau. Autant dire que les carottes -et les jambes- tarbaises étaient cuites, carbonisées même. 64-37 à la 30e après un 27-8 dans le quart-temps. En début de match, Adja Konteh était irrésistible. Là, elle faisait un vilain sous-marin. La feuille de stats faisait déjà état de 15 balles perdues. Une gabegie.

Sans suspense, un match manque forcément de sel. Ce fut le deuxième de suite de cette finale dans ce registre. Un 7-0 et un 15-4 global permettaient aux Tarbaises de réduire momentanément un peu l’addition (52-68). Mais le rush final était de couleur tango et l’écart final de 24 points en dit long sur la supériorité des filles d’Olivier Lafargue.

Le troisième match aura lieu à Tarbes jeudi.

La boxscore est ici.

Photo: Bourges (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

novembre 2018
L M M J V S D
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements