Interview : François Gomez (Tarbes) : « On n’a jamais annoncé que l’on sera champion de France mais on défendra chèrement notre peau »

Pascal Legendre
0

Le Tarbes Gespe Bigorre est en finale des playoffs face au Tango Bourges Basket. Ce soir les Violettes tenteront de gagner un match au Quai de l’Adour pour éviter un coup de balai, 0-3. Quoiqu’il en soit, leur saison est admirable. Personne ne les imaginait aller si loin dans la compétition en infligeant à Villeneuve d’Ascq et Charleville deux manches sèches à zéro.

A l’origine de cette success story, le coach François Gomez, 58 ans, qui a été élu Entraîneur de l’Année neuf ans après son premier trophée.

Aujourd’hui, il nous parle de la finale et de l’avenir de son équipe. Demain, il évoquera sa carrière avec une premier chapitre au TGB et aussi son expérience en tant que sélectionneur de l’équipe de Suède.

Sur les deux premiers matchs, Bourges a donné l’impression d’un bloc indestructible, fort en défense et avec plein de solutions en attaque. C’est aussi l’impression vue du banc ?

J’essaye d’être pragmatique. On doit jouer cette finale avec l’espoir de gagner. Ceci étant, force est de constater que l’adversaire est d’un niveau supérieur. Le niveau de jeu global de Bourges offensif et défensif est celui d’une équipe d’Euroleague. Toutes les joueuses qui la composent ont fait ou font du très haut niveau. Elles sont dans des équipes nationales et généralement sur les podiums. Bourges a repris le leadership du basket féminin et puis il y a les autres. Je constate que lors de la demi-finale à Lyon, elles ont aussi gagné de vingt points. Elles ont beaucoup de ressources offensives, des joueuses cadres qui sont à leur meilleur niveau. Je pense à Marine Johannès et Valériane Ayayi mais aussi à Diandra Tchatchouang qui dans toute sa discrétion est magnifique dans ce qu’elle fait. Elles sont au sommet de leur art, c’est tant mieux pour le basket français et c’est de bon augure pour le mois de septembre (NDLR: Coupe du Monde en Espagne). Je pense aussi à la maitrise en marchant de Paulau et je rappelle que c’est encore une des meneuses de l’équipe espagnole qui est sur tous les podiums mondiaux, même si elle a décidé de passer la main. Même si le secteur intérieur paraît moins bien, on connaît le palmarès d’Elodie Godin, la qualité de l’internationale Katherine Plouffe, Alexia Chartereau est un futur poste 4 de très haut niveau. Au basket contrairement au foot, on ne peut pas défendre à onze derrière, attendre qu’il y ait une opportunité pour jouer une contre-attaque et marquer le seul but de la partie. Au basket, généralement c’est le meilleur qui gagne. On n’a jamais annoncé que l’on sera champion de France mais on défendra chèrement notre peau. Bourges n’a jamais été aussi près d’un nouveau titre de champion de France. Mais là on joue à la maison pour peut-être pas la gagner mais réussir cette finale. On ne l’a pas trop fait sur les deux premiers matchs à Bourges. On a réussi des parties de match comme notre entame lors du deuxième match mais où on a craqué malheureusement à une minute de la pause. Ça peut rassurer des gens qui se demandent ce qu’on fait là. Cette fois, on joue à la maison, on a fait une superbe saison et on a toujours envie de créer des problèmes. Mais à côté de ça, on est loin de ce que propose aujourd’hui une équipe comme Bourges.

Vous espérez que le fait de jouer à domicile va galvaniser votre équipe, lui faire oublier la fatigue, le fait qu’il y a des rotations moins fortes ?

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Renseigner uniquement les deux chiffres du mois (ex : février -> 02)
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Renseigner uniquement les deux chiffres de l'année (ex : 2018 -> 18)
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Un soucis de technique pour le paiement ? Rendez-vous sur notre boutique en ligne
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Valider

 

Photos: François Gomez (FIBA), Aby Gaye et Tima Pouye (Bellenger/FFBB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements