Le rebond du Mans, le fiasco de l’ASVEL

En renversant la table lors des Matchs 2 et 3 de quarts de finale, le MSB s’est qualifié pour le dernier carré des playoffs où il affrontera Strasbourg. C’est une saison réussie. A l’inverse, c’est un total fiasco sur le terrain pour l’ASVEL, future invitée en Euroleague. Et ce n’est pas la première fois.

 1) Antarès, un jeyser d’eau bouillante

C’était hier soir le 134e duel entre le SCM/MSB et l’ASVEL. Très probablement un record du genre en Jeep Elite même si souvent ignoré*. Pas très nombreux pour le Match 1 -4 000 tout de même- et surtout étrangement passifs, les fans du Mans, de la Sarthe et des alentours ont voulu montrer qu’ils aiment leur équipe et qu’ils sont dignes des playoffs qu’ils ont pu apprécier vingt fois de suite avant la fin de série la saison dernière. Boosté par une tarification avantageuse, Antarès a fait guichets fermés, soit 6 035 spectateurs, alors que le club n’avait eu que 48 heures pour alerter la population. Majoritairement en T.shirt tango, le public sarthois est passé de l’inertie à la surexcitation. La glacière s’est transformé en jeyser d’eau bouillante. Il a même sifflé l’adversaire quand il avait le ballon en main, une coutume oubliée depuis l’époque de Gouloumès et de la Rotonde. Il n’a cessé de crier son amour à son équipe, de gesticuler et la fin du match, il l’a suivi debout. Antarès et ses épais murs en béton ont résonné comme Beaublanc et ses poutres en bois. Curieux phénomène de métamorphose dont nous laisserons l’explication aux sociologues compétents.

« Félicitation à la salle ! » a glissé le coach Eric Bartecheky. « Ça fait plaisir de rentrer dans Antarès et de voir une salle colorée, qui pousse dès le début du match. C’est différent de mardi. C’est une grosse satisfaction. »

 

2) Autre ambiance, autre attitude

Plusieurs fois cette saison le MSB est resté scotché dans les starters notamment lors des deux précédentes confrontations face à l’ASVEL cette saison à Antarès, ce qui lui avait coûté au final la victoire. L’équipe se met  au diapason du public et dans cette atmosphère électrique, elle a démarré au quart de tour… en défense. Car pour ce qui est de l’attaque, elle est demeurée trois longues minutes sans actif avant qu’un trois-points de Mykal Riley déflore le score. L’ASVEL n’était pas allé plus loin à ce moment-là.

On a donc tout de suite compris que les Manceaux montraient un autre visage, celui de guerriers, l’attitude indispensable si l’on veut voyager loin en playoffs.

« Après le premier match j’avais le sentiment, et je m’inclue dedans, que l’on n’avait pas marqué la différence entre la fin de la saison régulière avec le match à Cholet et le début des playoffs. Même durant la semaine d’entraînement avant ce premier match contre l’ASVEL, on avait senti l’équipe bizarre. Ca s’est traduit par la défaite. Et après la défaite, quand on est revenu sur le match, on a senti une équipe réceptive, concentrée, qui s’est bien entraînée pendant deux séances. Ca s’est traduit par un bon match là-bas à l’AVEL, remporté. C’est quand même assez fort en terme de caractère, de performance après avoir été mal embarqué avec une défaite à domicile, d’aller s’imposer à l’ASVEL, de revenir ici et de valider la qualification en demi-finale. Vraiment, chapeau l’équipe ! », se régalait Eric Batercheky.

D’autant plus inattendu qu’en plus de Terry Tarpey, le MSB s’était aligné à l’Astroballe sans son capitaine Romeo Travis suspendu pour des propos injurieux envers le corps arbitral à Cholet. Un coup du sort qui a eu l’effet de resserrer le groupe. Et de placer DJ Stephens en titulaire et le voltigeur aérien a parfaitement assumé sa promotion. Il ne faut pas oublier non plus que l’ASVEL a dû faire sans son intérieur Amine Noua au cours de cette série et ce n’est pas le moindre des handicaps.

Justin Harper l’antidote à Youssoupha Fall

Son goût immodéré pour les shoots à trois-points, son incapacité à y mettre un frein (1/11 !) avait coûté cher à l’Astroballe. Mais Justin Harper, un poste 4 de 2,10m qui peut jouer 5, aime Antarès. En saison régulière, il avait déjà pilonné la défense mancelle : 18 points à 4/10 à trois-points. Lors du Match 1 de ce quart-de-finale, il avait remis le couvert avec une nappe blanche : 17 points à 8/11 aux tirs du champ.

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Renseigner uniquement les deux chiffres du mois (ex : février -> 02)
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Renseigner uniquement les deux chiffres de l'année (ex : 2018 -> 18)
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Un soucis de technique pour le paiement ? Rendez-vous sur notre boutique en ligne
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Valider

 

 

Photo: David Lighty (ASVEL/Eurocup)

*Lire à ce sujet le dossier réalisé par le site OBuzzer qui tient à jour tous les chiffres de l’ASVEL.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
  1. Auneau

    Ouai 1brin trop élogieux les comms sur l'ambiance. Très belle certes mais delà à comparer à beaublanc..Nn.
    Et oui qd le club offre des places à 2,5 voire 5€ pr 1match 1dim pr 1qualif en 1/2 c'est pas étonnant de voir Antares plein ! C'est normal que le public s'est rué dc pas de quoi en faire 1foin.Ce qui est bizarre c'est d'en arriver là pr remplir la salle pr 1belle ! Et vu le parcours du Mans cette saison plutôt très bon que le public soit si peu nombreux au 1er match des quarts c'est incompréhensible déjà que les tarifs à Antares st pas chers et halte à l'excuse de l'horaire de 19h.. ds d'autres salles pas eu ça.
    Le public d'Antares n'a jamais été 1public supporter mais juste 1public connaisseur certes de par son illustre passé.
    Voilà très bien salle pleine et bruyante pr ce 3ème match et pr le basket mais il faut comprendre prquoi et il a fallu que le Père Cozette les pique à l'antenne pr en arriver là aussi.
    Bref et pr la 1/2 le Msb fait aussi les places à 1/2 prix ou les donne ?!!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements