Miro Bilan (Strasbourg): “J’avais peur en arrivant en France avec ce que les gens m’avaient dit, parce que je ne suis ni athlétique, ni rapide !”

Sacha RUTARD
0

Le héros du jour s’appelle Miro Bilan (2,13m, 28 ans). Il a été extrêmement performant lors de la victoire de la SIG Strasbourg sur Le Mans SB compilant 19 points à 8/11 aux shoots, 11 rebonds et 5 passes pour un superbe 31 d’évaluation.

 « C’était très important de gagner ce premier match. Pour l’adversaire, c’est là qu’il a le plus de chances de vous surprendre. Ils ont essayé, ils ont été bons mais nous avons très bien défendu pendant 40 minutes en n’encaissant que 66 points. C’est le chemin pour gagner le championnat. Depuis plusieurs jours, nous nous étions préparés et le coach nous avait donné un plan strict pour savoir comment les attaquer. On l’a bien fait. Il faut tout de même qu’on apprenne de ce match pour éviter les quelques erreurs qu’on a faites et ce sera bon , a expliqué le Croate en conférence de presse.

Le géant manceau Youssoupha Fall (3 points à 1/7, 3 rebonds et -3 d’évaluation) a été complètement mis sous l’éteignoir.

 « Pour être honnête, j’avais peur en arrivant en France avec ce que les gens m’avaient dit, parce que je ne suis ni athlétique, ni rapide ! Mais j’ai observé mes adversaires, j’ai travaillé pour préparer les matches et trouver comment aider mon équipe”, a ajouté le Croate.

Evidemment le coach Vincent Collet s’est félicité de la production de son pivot:
“On a eu la chance de pouvoir s’appuyer sur un Bilan de gala, très dominateur. Qu’il l’ait été à ce point, c’est une bonne surprise. C’est un bon joueur, j’ai beaucoup confiance en lui bien sûr, comme toute l’équipe mais l’opposition du Mans était solide dans ce secteur. Il a eu un peu peur des tentacules de la pieuvre, mais il s’en est mieux accommodé par la suite et a fait valoir sa technique. Il a non seulement marqué des points mais aussi donné cinq passes décisives ».
A l’inverse, son collègue du Mans Eric Bartecheky n’a pu que constater les dégâts:
« Notre secteur intérieur a été dominé, à part Stephens au poste 4. On a été dominé par Bilan, Inglis. Ce n’est pas facile pour Fall de ‘’matcher’’ Bilan. Il y a de la dureté en défense et il n’aime pas trop ça.  Mais globalement, on est venu sans pression, Strasbourg est favori. Ce que je regrette, ce sont les erreurs qu’on a commises et qui nous ont sorti du match. Peut-être que les retards sont venus de l’impact physique que Strasbourg nous a imposé ».
Yannis Morin, lui, a déjà le regard tourné vers samedi:
 
“On pense déjà au prochain match. A nous de nous ajuster défensivement et offensivement. Bilan nous a dominés mais il n’y a pas que ça. Strasbourg est très collectif et c’est partout qu’on a été dominés. C’est une équipe complète avec beaucoup de joueurs d’expérience. Techniquement est très technique et avec son poids et sa taille il arrive, lentement mais sûrement, à prendre l’avantage ».
Photo: Miro Bilan (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2019
LMMJVSD
« Oct  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements