Euro U18: Une courageuse équipe de France s’offre la médaille de bronze

Sacha RUTARD
0

Moins talentueuse que la génération 2001 qui avait tout de même deux représentants (Essome Miyem et Timothé Crusol) et privée de plusieurs joueurs dont son joyau Sekou Doumbouya,  l’équipe de France U18 a réussi à s’offrir une superbe médaille de bronze. En durcissant leur défense, en confiant les clés de la maison en attaque à Joël Ayayi et ses drives (22 points) et avec au centre, le meilleur de l’équipe sur l’ensemble du tournoi, Mathis Doussou Yovo (2,02m) plus battant que jamais (21 points, 9/9 aux lancers, 10 rebonds), les Bleuets se sont imposés aux Russes lors du match pour la troisième place (79-70) alors qu’ils ont été un temps en perdition.

Après avoir vendangé un maximum de ballons sur des pénétrations hasardeuses, les Français étaient menés de trois points après le premier quart-temps (11-14). Ils décrochaient par la suite pour être relégués de douze points à la mi-temps (26-38) après en avoir concédé quatorze. 9 paniers tous à deux-points sur 28 shoots, cela a un côté désespérant. Surtout quand votre adversaire en a mis le double.

Courageuse, l’équipe de France a alors re-serré les boulons en défense pour revenir à 40-42 (25e). Les Russes avaient perdu toute sérénité. Alors que le Chalonnais Mathis Dossou Yovo faisait comme à chaque sortie un énorme taf en-dessous avec son compère manceau Jacques Eyoum (9 points et 9 rebonds), Joël Ayayi payait de sa personne offensivement notamment par l’intermédiaire de teardrops et c’est sur son seul trois-points du match que la France égalisait à 51 (28e). Seulement les Russes refaisaient un écart dans les deux minutes suivantes, 60-54.

Les Russes faisaient jusque là la course en tête mais à 4’40 du buzzer, la France était revenue une nouvelle fois à égalité, 68-68, et incontestablement le momentum était pour les Bleuets. Leur défense tout terrain perturbait l’ordonnancement des Russes qui de surcroît loupaient quantité de lancers-francs. Lucas Bourhis, peu vu jusque là, apportait du jus à un moment-clé. Yohan Choupas (6 points et 8 rebonds) mérite lui aussi une mention. A 2’30 de la fin et avec un avantage de cinq points (74-69), on le sentait, le bronze était dans la poche! Et les dernières secondes ne faisaient qu’amplifier cet étonnant retournement de situation.

La boxscore est ici.

Photo: Yohan Choupas (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

octobre 2018
L M M J V S D
« Sep    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements