Coupe du monde féminine: Les Françaises en démonstration face à la Corée du Sud, 89-58

Sacha RUTARD
0

Malgré un retard à l’allumage, l’équipe de France a aisément écarté la Corée du Sud (89-58) qui s’est finalement présentée sans joueuses du Nord, ce qui aurait constitué un moment historique. Les Françaises étaient trop puissantes (50 à 24 au rebond), très concentrées et le feu est venu d’un peu partout (5 joueuses à au moins 12 d’évaluation, 11 à plus de 7).

Le démarrage fut laborieux. Les Coréennes marquaient un trois-points sur la première attaque et se positionnaient regroupées dans la peinture en défense, ce qui donnait le ton sur leurs intentions. Cette stratégie rendait mal à l’aise les Bleues qui perdaient des ballons et surtout loupaient 9 de leurs 10 premiers shoots et étaient menées 2-9 au score puis plus tard 12-22 avec un 4/5 à trois-points pour les Asiatiques. Danbi Kim avait alors marqué 11 points à elle seule.

Dans le deuxième quart-temps, les Bleues trouvaient enfin les bons repères, défendaient plus haut, obligeant les Coréennes à shooter de huit mètres, et les privaient de leur jeu de transition. L’égalisation était obtenue à 23 (11e). A la mène Romane Bernies donnait une bonne impulsion alors que Helena Ciak profitait à fond de sa stature (9 points et 10 rebonds en 17′ au total). Sandrine Gruda (meilleur évaluation du match avec 20) faisait aussi un bon job offensivement et défensivement sur Ji Su Park (1,96m, 19 ans), joueuse du banc à Las Vegas en WNBA. Et c’est sûr trois ficelles à trois-points consécutives (!) de Marine Johannès (12 points au total en 12′) que la France portait son avantage à 43-31 à la mi-temps. Pas de doute: au fil du temps, l’ange de Mondeville est devenu un petit démon.

Avec un gros engagement des deux côtés du terrain, les Françaises se jouaient de la défense 3-2 des Coréennes qui de leur côté explosaient physiquement et ne trouvaient plus les positions de tirs qui leur conviennent. Le score montait à 56-36 (26e) et encore 66-41 (30e). Les Françaises se gavaient de points à l’intérieur et en contre-attaques.

La Villeurbannaise Marième Badiane était la dernière Française à entrer en jeu dans le quatrième quart-temps. Ce fut la seule à ne pas marquer de points malgré trois tentatives. Une simple anecdote. Ce sera certainement moins aisé demain face à la Grèce et mardi contre le Canada.

La boxscore est ici.

https://twitter.com/FIBA/status/1043505082409598976

Photo: Olivia Epoupa (FIBA)

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

décembre 2019
LMMJVSD
« Nov  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements