Match des championnes LFB: Et un trophée de plus pour Bourges, un !

Pascal Legendre
0

Lors de ce Match des Championnes, les Flammes Carolos de Charleville ont apporté la preuve qu’elles forment une équipe digne de l’Euroleague qu’elles vont disputer pour la première fois de l’histoire du club. Mais les Ardennaises vont devoir encore patienter avant de fêter leur premier titre au plus haut niveau car, même encore remodelé, le Tango Bourges Basket est d’un calibre apparement supérieur. Après avoir été accrochées une mi-temps, les filles d’Olivier Lafargue ont fait une démonstration par la suite avec une palette offensive variée et cette éternelle possibilité de serrer de trois crans supplémentaires la ceinture défensive quand il le faut.

Si les Berruyères n’étaient menées que de deux points (40-42) à la mi-temps, elles le devaient pour beaucoup au génie -le mot n’est pas trop fort si on veut bien le mettre dans le dictionnaire des sportifs- de Marine Johannès. La ballerine tango avait enfilé quatre paniers à trois-points esthétiquement parfaits dont un d’une main en déséquilibre au buzzer et après une série de dribbles qui a bluffé tout Coubertin.

Pour le reste, c’est davantage Charleville qui avait impressionné avec son jeu fluide avec l’Américaine Haley Peters (ex-Lyon) en lance-flammes (13 points) et une adresse globale montée à 62,1%. De quoi compenser la domination des Berruyères au rebond (18-11).

En durcissant leur défense, les Tango sont parvenues à faire chuter la belle réussite offensive des Ardennaises (cinq petits points durant cette tranche de 10′) et à conduire le score dans le troisième quart-temps; Katherine Plouffe (19 points au total) prouvant qu’elle s’est bien remise psychologiquement de sa non-sélection à la Coupe du monde avec le Canada.

Sinon Lisa Berkani et Iliana Rupert, restée sur le banc, tout le monde participait à la marque côté berruyère y compris KB Sharp (10 points). Les Flammes ont eu le mérite de donner un coup de collier en fin de match ce qui leur a permis de revenir à 8 points (67-75) alors que le sol paraissait un temps se dérober sous leurs pieds.

Photo: KB Sharp (Hervé Bellenger, FFBB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

octobre 2018
L M M J V S D
« Sep    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements