Le chiffre du scandale: Le Real Madrid et le FC Barcelone sont prêts à perdre cette saison 53 millions d’euros en cumulé !

Sacha RUTARD
9

Nos confrères de As viennent de publier les détails des budgets pour la saison à venir des deux géants du basket espagnol : le Real Madrid et le FC Barca. Deux ogres gonflés au déficit ! Edifiant.

Dans cet article très intéressant, notamment pour ses infographies qui permettent de bien visualiser le problème, les journalistes de As présentent pour la saison 2018-19 les budgets des deux plus gros clubs du basket espagnol, bastion également de l’Euroleague. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la réalité des chiffres est effrayante.

Les deux géants s’apprêtent à perdre pour la saison à venir plus de 53 millions d’euros. 28,2 millions de déficit annoncé pour Madrid, 24,9 pour Barcelone !

Quand on prend en compte les recettes des deux clubs, qui seraient égales à leur budget si par exemple le Real et le Barca évoluaient en Jeep Elite où il existe un contrôle de gestion sérieux qui oblige les clubs à ne dépenser que ce qu’ils gagnent, et bien, leur budget ne serait finalement pas si éloigné que ça des meilleurs clubs français.

Madrid génère ainsi 13,1 millions de revenus

  • 5,7 en billetterie et abonnés
  • 5,3 en sponsors
  • 1,2 en droits télés
  • 0,8 autres

Le Barca génère 11,1 millions de revenus :

  • 2,5 en billetterie et abonnés
  • 5,2 en sponsors
  • 2,7 en droits télés
  • 0,7 autres

Enfin, l’évolution sur les quatre dernières saisons de ce déficit montre qu’il ne s’agit pas d’un accident de parcours mais bel et bien d’un modèle économique. Les chiffres (négatifs) annoncés sont ceux finaux après le résultat final comptable des saisons passées.

Saison       2014-15    2015-16    2016-17    2017-18

Madrid      27,9          24,5          22,3          28,9

Barca        22,6          22,5          23,3          27,1

Comment un club français ou allemand ou n’importe quelle entreprise sérieuse qui évolue dans un championnat régulé peut espérer se mesurer à armes égales avec de telles machines à perdre de l’argent ? De la réponse à cette question dépend l’avenir du basket de très haut niveau européen.

A noter qu’à l’issue de la saison 2016-17, la dette du FC Barcelone football était de 247 M€.

A lire ou relire notre article sur le sujet: L’Euroleague, un miroir aux alouettes pour les clubs français?

Photo: Ante Tomic (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

9 Responses
  1. ELG

    Mais enfin votre position anti-euroleague vous aveuglerait-elle au point de vous faire perdre le sens de l’objectivité journalistique ?

    Quel club aujourd’hui ne perd pas d’argent ? Du PSG foot au simple club français de Pro B…tant qu’une collectivité, un mécène ou un sponsor accepte de combler le déficit…quel est le problème ?
    C’est le cas dans le sport dans son ensemble et ce depuis des années mais vous semblez le découvrir…et oui les produits d’un club sont parfois exceptionnels…mais peut-être votre école de journalisme ne vous l’a pas enseignée…

    Oui la plupart des clubs pros perdent de l’argent malheureusement…et ils en perdent moins que les autres en France car nos financeurs ne sont pas prêts à combler le déficit… allez vous renseigner sur toutes les méthodes légales pour combler son déficit en cours ou en fin de saison (abandon en compte courant d’associé, augmentation de capital…) afin de proposer une situation nette équilibrée.

    Le vrai scandale serait si le Barça ou le Real ne trouvait pas de moyen pour combler leur déficit…

    1. MudiayForRoy

      En France les déficits sont comblés par les subventions et sponsor accordés par des partenaires privés ou public. L'endettement des clubs est encadrés, et les dettes des clubs sont minimes. https://s.lnb.fr/file/201701/Rapport-LNB-saison-2

      page 12:
      Les recettes des clubs sont à 92% le sponsor, subvention, recette des matchs, droit TV. Reste 8% à financer. Si on élimine les divers mécanisme de lissage dans le compte de résultats, ce chiffre est encore plus réduit, dans l'hypothèse que le reste est financé par de ladette.

      On regarde les charges : aucune charge financière mentionné. Elles seront peut être dans "autres charges" et ces "autres charges" sont minimes.

      page 13 :
      Rappel Réglementaire : « Lorsqu’un exercice se termine
      par un déficit conduisant à une situation nette négative,
      soit par le seul effet de l’exploitation courante, soit à la suite
      d’un redressement fiscal ou social, la totalité du passif ainsi
      accumulé doit être apurée sur une durée qui ne peut dépasser
      trois saisons. »

      Donc les dettes peuvent pas durer plus de 3 ans. Je pense que ces règlementations sont tout de même, assez restrictive.

      1. ELG

        Votre analyse est erronée…prenez Monaco : pas de subvention, très peu de billetterie et très peu de partenaires…
        Pourtant la situation nette est positive… comment font-ils ?

        Un président mécène qui comble le déficit chaque année….exactement comme le Réal et Barcelone…mais peut-être que si Réal et FCB prenaient part à la BCL, vous seriez plus conciliant…

        1. Dracolosse

          Le mécénat n’implique pas une création de dette
          Il n’est ici nul fait mention du mécénat, ni du financement par ouverture du capital (et cette dernière s'apparente a de l’émission de dette et est tout aussi risquée que combler son déficit par de la dette )

        2. OscarAbine

          "erronée" ? Vraiment ?
          Comment fait Monaco ? Tout simplement un président qui met la main à la poche. En amont, pas en aval. Faut-il rappeler que les clubs de Jeep Elite ont obligation de présenter un budget équilibré à la Commission de gestion ? Qu'il n'est absolument pas question d'arriver en disant "on va avoir un CA de 15 M€ et des dépenses de 45 M€ mais pas grave, on va combler le trou".
          Les exemples du Real et du Barça ne sont en rien comparables. Alors qu'un club de JE va être encadré et ne pourra recruter s'il ne présente pas un budget équilibré, ces clubs espagnols embauchent à tour de bras des joueurs qu'ils ne pourraient se payer s'ils devaient respecter les règles ayant cours en France.
          Il semblerait que "l'amour" de l'Euroleague nuise à l'objectivité…

          1. ELG

            Mais qu’st-ce qui vous dit que ces clubs présentent une situation nette negative en fin de saison ? L’article fait état des pertes simplement comme tout club de sport…
            Ces résultats sont prévisionnés…

            Quand aux Présidents, l’augmentation de la massse salariale peut se faire à n’importe quel moment en cours de saison… y compris en LNB

            Ce type d’article est à charge et survole un sujet qui est beaucoup plus compliqué qu’il n’y parait.

          2. OscarAbine

            ELG, il y a AUSSI un contrôle en fin de saison, en France. Et l'équipe qui n'est pas dans les clous se fait taper sur les doigts…
            Et non, pas "comme tout club de sport", non, tous les clubs sportifs n'ont pas de déficit. Encore moins "budgété". Et encore moins du double ou du triple de leur chiffre d'affaires…
            Et non, l'augmentation de la masse salariale ne peut pas se faire en claquant dans les doigts. Oui, ça peut augmenter, mais encore faut-il en justifier près de la Commission de contrôle.
            Et aucun club en France ne peut arriver en disant en début de saison "je signe dix joueurs à 1 million mais j'ai que 1 million en caisse", ça passera jamais. De même, en cours de saison, une équipe ne pourra recruter que si ses comptes – vérifiés – lui permettent.

            Puis bon : un club sportif est un acteur économique. Vous connaissez beaucoup d'acteurs économiques qui peuvent dire "on va perdre trois fois ce qu'on gagne tous les ans", vous ?
            Ah si, Amazon, des boîtes comme ça, qui ont tué une concurrence qui, elle, respectait les règles. Je sais pas pourquoi, mais moi, c'est pas vraiment ma tasse de thé…

            Quant à parler "d'article à charge", vu la façon dont vous déformez les choses, il ne faut pas manquer de toupet…

          3. ELG

            Tous les grands clubs qu’ils soient de football, de basket ou même de Formule 1 vivent sur les deniers de mécènes, propriétaires ou états.

            Dans la colonne produits, ils existent des produits exceptionnels qui correspondent à ce que les propriétaires apportent et qui sont très loin supérieurs aux autres produits pour beaucoup de ces clubs. Quand vous raisonnez sans ces produits, vous avez des déficits colossaux.

            Quant à une augmentation de masse salariale, c’est très simple à faire. Il suffit simplement que votre « financeur » apporte une garantie d’apport en compte courant d’associé ou contrat de partenariat à la commission qui valide….

            Mon propos est de vous prouver que le real et le fcb sont simplement comme tous les autres…et que la manière de les présenter n’est pas très honnête eu égard au marché.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

novembre 2018
L M M J V S D
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements