Sergio Scariolo (Coach Espagne): “La Serbie est la nation la plus solide derrière les USA”

Sacha RUTARD
0

L’Espagne sait qu’elle aura de nombreux obstacles à franchir si elle entend prendre place sur le podium de la Coupe du Monde FIBA. Elle débutera toutefois la compétition archi-favorite du Groupe C.

Après une impressionnante campagne qualificative qui a vu l’Espagne remporter 10 de ses 12 matchs, le tirage au sort de samedi lui a attribué l’Iran, Porto Rico et la Tunisie comme premiers adversaires à Guangzhou.

L’Espagne occupe le 2e rang du ‘FIBA World Ranking, tandis que Porto Rico (N° 16),  l’Iran (N° 27) et la Tunisie (N° 51) sont bien plus loin dans ce classement.

Jorge Garbajosa, membre de la sélection espagnole couronnée championne du monde en 2006 et actuel président de la fédération nationale espagnole (FEB), s’est exprimé au sujet des adversaires de l’Espagne au cours d’un entretien accordé à la FIBA sur le chemin de l’aéroport, après le tirage au sort à Shenzhen.

“À première vue, cela semble être un plutôt bon tirage, même si nous sommes conscients des progrès réalisés par les pays qui n’ont pas une grande historique dans le basket, mais qui se sont beaucoup améliorés ces dernières années,” dit Garbajosa. “L’équipe nationale du Porto Rico joue un basket débordant d’enthousiasme, avec des joueurs NBA qui peuvent peser sur chaque rencontre. Après la phase de groupes, pour autant que nous méritions notre place au second tour, nous nous retrouverions face à des adversaires de qualité tels que l’Italie ou la Serbie, cette dernière faisant partie des candidats au titre.”

La Serbie et l’Espagne se sont souvent affrontées. Les deux pays ont été opposés à deux reprises à l’EuroBasket 2009, la Serbie s’imposant en phase de groupes et l’Espagne prenant le meilleur en finale. L’année suivante à la Coupe du Monde FIBA à Istanbul, le Serbe Milos Teodosic a marqué un tir à trois points qui a anéanti les espoirs espagnols en quarts de finale.

Le coach de l’Espagne Sergio Scariolo avait repris les commandes de la sélection espagnole en 2009 et c’est lui qui était à sa tête lors de ces deux confrontations. Il a dirigé l’équipe aux JO de 2012 et après un break de 2 ans, il est revenu à la tête de l’Espagne pour le FIBA EuroBasket 2015, un poste qu’il n’a plus quitté depuis.

La Serbie s’est aussi inclinée contre l’Espagne du coach Juan Antonio Orenga durant la phase de groupes de la Coupe du Monde FIBA 2014, mais elle était tout de même arrivée jusqu’en finale, stade auquel elle avait perdu contre les USA. Les USA ont aussi vaincu la Serbie en finale des JO 2016 à Rio de Janeiro.

S’adressant à TV Cuatro depuis Toronto, où il est un des assistants coachs des Raptors, Scariolo déclare :

“Je mets la Serbie juste un cran en dessous des USA. Connaissant bien cet adversaire et ses joueurs, et comme j’entends qu’ils veulent tous être présents en Chine, je dirais que cette équipe aura quasi le niveau des USA. Pas tout à fait, mais presque.”

Scariolo veut d’abord se concentrer sur les trois premiers adversaires de l’Espagne. Il commente :

“C’est un groupe qui ne semble pas trop compliqué, mais aucune de ces équipes ne sera facile à battre.”

Mais il apparaît évident que c’est la suite du programme qui retient le plus son attention.

“La seconde phase sera très compliquée,” avertit-il. “Nous y affronterons l’un des candidats au titre (la Serbie). Nous devrons impérativement être prêts si nous voulons atteindre les quarts de finale. L’Italie a une bonne équipe. Les Philippines et l’Angola sont dans un autre registre. Pour moi, la Serbie est la nation la plus solide derrière les USA. Et nous la retrouverons là, alors il faut que nous fassions en sorte d’être au top dès la fin de la phase de groupes.”

Dans la presse espagnole, l’expérimenté arrière Sergio Llull donne son avis sur les USA, doubles tenants du titre, qu’il a affrontés pour la dernière fois en demi-finale des JO 2016.

“C’est clair que les USA sont les grands favoris, mais il ne sert à rien de penser à eux trop tôt,” dit-il. “Nous devons faire notre chemin, gagner nos matchs et aller aussi loin que possible, avec comme objectif de nous mêler à la lutte pour les médailles.”

Quant aux trois premiers adversaires, Llull confie :

“Nous sommes dans un bon groupe et nous devons essayer de remporter tous nos matchs pour finir au premier rang, afin d’aborder le second tour dans les meilleures conditions possible.”

Pour finir, Garbajosa résume assez bien le sentiment qui habite tous les membres de sa fédération et de son équipe.

“Nous nous réjouissons de participer à ce tournoi,” insiste-t-il. “Il nous passionne déjà. Cela va être une compétition extraordinaire.”

Photo: Sergio Scariolo (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2019
LMMJVSD
« Juin  
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements