Coupe du monde – Luigi Datome: “Ce qui me manque, c’est une médaille avec l’équipe nationale”

Sacha RUTARD
0

Le capitaine de l’Italie Luigi Datome (2,03m, 31 ans) participera cette année à sa première Coupe du Monde FIBA. Et il entend bien en profiter un maximum.

Les Azzurri partagent le Groupe D avec la Serbie, l’Angola et les Philippines. L’objectif initial ne sera pas seulement de se qualifier pour le second tour, mais aussi de le faire avec le plus de victoires possible.

La raison est simple : l’Italie souhaite occuper un des deux premiers rangs du Groupe J, qui sera également composé de deux équipes du Groupe C regroupant Espagne, Iran, Porto Rico et Tunisie.

“J’ai joué en NBA et j’ai gagné l’Euroleague,” dit Datome. “Ce qu’il me manque, c’est une médaille avec l’équipe nationale. C’est très ambitieux de ma part d’en vouloir une, mais aussi longtemps que je jouerai, j’essaierai d’en décrocher une.”

Pour prendre part au tour final – qui consiste en les quarts de finale, les demi-finales, la finale pour la 3e place et la finale – Datome sait quelles conditions il faudra remplir.

“Cela aurait pu être pire,” commente-t-il au sujet du tirage au sort qui a eu lieu récemment à Shenzhen. “Pour avoir des chances d’aller loin dans le tournoi, si j’ai bien compris, il nous faudra battre l’Espagne ou (et) la Serbie.”

L’Italie a affronté ces deux nations il n’y a pas très longtemps. La Serbie s’est imposée 83-67 en quarts de finale de l’EuroBasket 2017, tandis que lors de la phase de groupes du FIBA EuroBasket 2015, les Italiens se sont imposés contre l’Espagne, 105-98, mais se sont inclinés, 101-82, contre les Serbes.

“Nous ne pouvons pas nous plaindre,” note le coach de l’Italie Meo Sacchetti, qui a dirigé les Italiens tout au long de la délicate campagne qualificative de la Zone Europe. “Il y a certains groupes plus difficiles que d’autres. La Serbie était la nation au plus riche palmarès, mais nous avons évité le Canada. Nous devons gagner pour passer au tour suivant. La suite, nous verrons bien.”

Le président de la fédération italienne de basketball (FIP) Giovanni Petrucci se voulait très prudent à l’issue du tirage au sort :

“Nous ne sous-estimons personne.”

Mais il a tout de suite donné son avis sur l’équipe que les observateurs estiment être l’adversaire le plus dangereux de l’Italie lors du premier tour.

“La Serbie est extrêmement forte,” indique-t-il, “mais je pense que même elle n’est pas très contente d’avoir à nous affronter. Nous sommes l’Italie, nous ne craignons personne.”

Datome conclut avec une pensée pour tous les joueurs qui ont aidé l’Italie durant les Éliminatoires Zone Europe. En cas de place des Italiens sur le podium, le joueur de 31 ans déclare :

“Ce serait une formidable manière d’honorer l’engagement et les sacrifices consentis par ceux qui ont permis à notre pays de se qualifier.”

Photo: Luigi Datome (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2019
LMMJVSD
« Oct  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements