Les U21 en Europe: Le bilan par pays

Bruno Ferret
0

Après avoir étudié quinze championnats dans toute l’Europe, l’heure est venue de faire la synthèse de toutes ces données. Dans cette première partie, nous dressons la hiérarchie de ces compétitions en matière de U21 et des équipes « où il fait bon être jeune ».

Dix championnats nationaux, deux autres « multi-nations », trois coupes d’Europe : vous avez pu au fil de ces derniers jours voir la place qui était accordée aux joueurs de 21 ans et moins dans ces compétitions, les plus relevées de l’Europe du basket.

Reste maintenant à dégager de cela une hiérarchie. En commençant par se poser une question : vaut-il mieux avoir dans son championnat peu de U21 mais de très haut niveau ou des joueurs peut-être un peu moins forts mais en plus grand nombre (l’idéal étant évidemment d’avoir les deux…) ? Pour le principe de cette étude, nous pensons qu’il est préférable de privilégier (un peu) la quantité à la qualité : une ligue qui bénéficie de deux ou trois « surdoués » mais ne fait peu jouer que quelques joueurs de faible rendement à leurs côtés n’assure pas le renouvellement de ses effectifs, au contraire d’une autre qui ne présente peut-être pas de star en devenir mais aligne un nombre suffisant de jeunes prometteurs, amenés à évoluer dans ce même championnat ou, pour ceux qui progresseront le plus, à des niveaux supérieurs.

Ce qui nous amène au classement suivant des dix ligues (les huit grands championnats nationaux en Europe ainsi que la Ligue Adriatique et la VTB League), sachant que les championnats nationaux croate et serbe sont « hors concours » (plus faibles que les grands championnats européens et pouvant être considérés comme des deuxièmes divisions de la Ligue Adriatique) alors que les coupes d’Europe (Euroleague, Eurocup, BCL) ne peuvent être comparées à ces championnats ni mêmes entre elles.

10e : VTB League

Tout petit nombre de U21 alignés, faible temps de jeu, rendement (points et évaluation) tout aussi malingre, la VTB League est le championnat qui en fait le moins pour l’éclosion des jeunes pousses locales (multi-nationales en l’occurrence).

La stat « qui tue » : 6

C’est le tout petit nombre de joueurs U21 ayant un rôle dans ce championnat.

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Photos: Amine Noua (Asvel), Arturs Strautins (Trieste), Théo Maledon (ASVEL), Martynas Echodas (Rytas Vilnius)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019