Pro B : Le bilan de la saison du SLUC Nancy vu par Christian Monschau

Audibert Vincent
0
christian monschau sluc

Ce vendredi après-midi, le président Philippe Durst et l’entraîneur du SLUC Nancy Basket Christian Monschau avaient donné rendez-vous aux journalistes pour clore la saison 2018/2019 et se tourner vers la prochaine.

C’est avec une mine souriante que les deux hommes sont entrés en salle de presse. Après un discours introductif du président pour remercier la venue des journalistes, la parole est venue au cadet des frères Monschau.

Dans un premier temps, il a dressé un rapide bilan de la saison qu’il qualifie de satisfaisante malgré le fait que le SLUC n’est pas parvenu à remonter en Jeep Elite, ce qui permet d’après lui de mettre en route un cycle vertueux et de garder une ossature « […] qui a de la gueule », lâchait-il.

Selon lui, son équipe jouait bien et peut-être même le meilleur basket de Pro B en début de deuxième partie de championnat et la blessure malheureuse de Mérédis Houmounou (1,90m, 30 ans) a représenté une véritable cassure, notamment au niveau mental pour son équipe. Vinrent ensuite de nombreux aléas, notamment sur les lignes arrières avec respectivement la non-aptitude puis l’aptitude pour Souleymane Diabaté (1,83, 31 ans) de jouer au basket de haut-niveau, la hernie au niveau du dos pour John Cox (1,94m, 37 ans), lequel a raté en conséquence des matchs à enjeu et notamment celui à Rouen où seul le meneur ivoirien était apte sur les lignes arrières. Il y eut également les blessures du jeune Enzo Goudou-Sinha (1,82m, 20 ans) absent une bonne partie de la phase retour de la Pro B et enfin la blessure de Marcellus Sommerville (2,00m, 37ans), dans les derniers matchs à Gentilly, qui se blessa à l’aine et qui donc explique son rendement moindre sur les derniers rendez-vous de l’équipe lorraine.

Néanmoins, le coach a martelé qu’au-delà de l’échec de la non-montée, pourtant objectif premier et annoncé du club, il fallait retenir de cette saison beaucoup de positif et y voir un début de cycle vertueux pour les prochaines saisons. Le coach a d’ailleurs noté qu’en parcourant les effectifs en début de saison, il était étonné de voir combien les équipes qui avaient conservées une ossature de joueurs, avaient réalisé un début de championnat supérieur aux autres.

Enfin, dans une dernière partie, Christian Monschau, suite aux questions des journalistes, a commencé a donné de très rapides éléments sur la prochaine saison en leur expliquant, en accord avec le président, que normalement les trois joueurs du centre de formation, que sont Enzo Goudou-Sinha, Williams Narace et Bastien Vautier, seraient là sauf en cas de grosses offres d’autres équipes. Des entretiens sont prévus la semaine prochaine avec l’ensemble des joueurs afin de mettre les choses au point avec eux. A cette-heure, le coach natif de Mulhouse n’a finalisé aucun recrutement et n’a pris contact qu’avec des agents.

Rappelons enfin, qu’au-delà de ses projections et de son désir ardent de continuer sa mission initiale, Christian Monschau n’est pas pour l’heure, officiellement, le futur entraîneur de la cuvée 2019/2020 du SLUC Nancy, puisque la question sur sa prolongation n’est pas encore totalement élucidée.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2019
LMMJVSD
« Sep  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements