Féminines: La Serbie à l’usure face à la France, 83-90

Pascal Legendre
0

Les 4 317 spectateurs bon enfant de l’aréna de Cesson-Sevigné ainsi que les téléspectateurs de RMC Story et de RMC Sport 2 ont eu l’occasion d’assister à un match France-Serbie engagé idéal pour préparer un EuroBasket. Les deux équipes voulaient marquer leur territoire à quelques jours de l’échéance et les Serbes ont prouvé qu’il fallait de nouveau compter avec elles dans la conquête du titre européen. Il faudra à l’avenir que le banc français apporte davantage pour être réellement compétitif.

C’est donc presque dans sa configuration de l’Euro que l’équipe de France a disputé ce troisième match du tournoi de Rennes sinon que Marie-Michelle Milapie a remplacé pour faire le nombre Sandrine Gruda toujours en rééducation suite à sa blessure à la cuisse. On l’attend pour l’ultime match de prépa contre la Chine.

Suivant une mauvaise habitude, la France a peiné au démarrage (2-9), les Serbes ayant une finisseuse hors paire en la personne de Aleksandra Crvendakic auteure de leurs 12 premiers points. Marine Johannès était beaucoup plus percutante que lors des deux premiers matches et tout rentrait dans l’ordre, du moins offensivement car de l’autre côté du terrain les Bleues encaissaient 29 points (11/15 aux tirs côté serbe) dans le premier quart-temps et c’est évidemment beaucoup, beaucoup trop.

C’est ainsi que l’écart est monté à +12 (20-32) pour la Serbie et c’est forcément par une défense plus intensive que les Françaises ont réussi à faire tomber l’adresse serbe pour revenir au score et passer devant à 37-36 (16e). La présence de Bria Hartley sur le terrain n’était pas étrangère à cette remontée. Les Serbes n’avaient marqué que 18 points dans cette deuxième tranche de 10 minutes mais menaient tout de même 46-47.

Il est évident que les Serbes possèdent un potentiel offensif de haut niveau et que la moindre inattention des Françaises se payaient au prix fort. On voyait ainsi à l’oeuvre la MVP du match, Jelena Brooks, qui n’est pas une naturalisée puisque son nom de jeune fille est Milovanovic; elle est tout simplement mariée avec un Américain. Malgré les 8 points d’Alexia Chatereau durant le quart-temps entachés de quatre fautes, les Bleues étaient menées 65-67 après 30 minutes.

Ca ne plaisantait pas sur le parquet de la Glaz Arena -il y avait autant de drapeaux bretons, le Gwenn ha Du, dans le public que de tricolores- et les Serbes demeuraient quatre minutes sans scorer. La future Berruyère Ana Dabovic et Jelena Brooks exposaient toute leur science du jeu et les Françaises peut-être un peu fatiguées par ces trois matches en trois jours à l’image de Bria Hartley, qui a du encaisser un décalage horaire suite à son retour de WNBA, baissaient pied dans le money time.

La boxscore est ici.

Dans l’autre match du tournoi, la Russie a battu la Turquie, 67-52.

Photo: Olivia Epoupa (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2019
LMMJVSD
« Sep  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements