Féminine – France/Chine : Longtemps inquiétantes, les Bleues doivent leur salut à Bria Hartley, 73-70

Sacha RUTARD
0

Pour cet ultime match de préparation à l’Euro, après une courte période de repos, l’équipe de France a longtemps été malmenée par la Chine avant un récital de Bria Hartley qui a scoré les 10 derniers points des Bleues en une minute trente.

Sous les yeux de Tony Parker et Nicolas Batum, les Bleues ont été longtemps statiques en attaque, maladroites et peu dynamiques en défense. Elles ont connu un terrible coup de mou dans le premier quart-temps passant en 2’39 de 13-10 à 13-20 en cumulant les balles perdues et les gâchis à la finition (4/17 aux tirs).

Equipe d’un bon niveau international (6e à la dernière Coupe du monde juste derrière la France), la Chine a joué avec du rythme, en étant compacte en défense, et en bénéficiant de l’abattage de sa perle de 2 mètres et de 20 ans, Li Yueru, auteure d’un double double (16 points et 13 rebonds) et du bras de Li Meng (17 points).

La France s’en est beaucoup remise à Marine Johannès pour ne pas se faire dépasser (16 points à 5/8 aux tirs sur les 17 premières minutes et au final un record en carrière de 23 points).

Il a fallu attendre le dernier quart-temps entamé avec un retard de 9 points (45-54) pour que les Françaises retrouvent leur allant défensif. Le sprint final a été mené par Bria Hartley auteure d’un 2+1 pour égaliser à 31 secondes de la fin et du panier à trois-points victorieux à sept dixièmes du buzzer. La Franco-Américaine termine à 19 points à 8/11 aux tirs exposant comme contre la Russie sa capacité à être décisive sur certaines séquences.

Autres sujet de satisfaction: si elle ne faisait pas partie du cinq de départ, Sandrine Gruda a joué plus de dix-neuf minutes pour son match de reprise suite à une douleur à la cuisse. Elle a loupé ses cinq premiers shoots (3 points seulement) mais elle s’est donnée à fond au rebond (5) et en défense (4 interceptions, 1 contre) et c’est rassurant après une telle période d’inactivité. Marième Badiane, Alexia Chartereau, Ornella Bankolé et Marine Fauthoux ont également eu des passages positifs.

Seulement, l’équipe de France n’est pas encore collectivement au point (17 passes pour 18 balles perdues, 8/35 aux shoots si l’on excepte le trio Johannès-Hartley-Chartereau) et a été broyée au rebond (26 à 43).

La boxscore est ici.

Photo: Marième Badiane/FFBB

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2019
LMMJVSD
« Juin  
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements