Demi-finale Euro féminin: La Serbie n’a jamais battu l’Espagne sur les 10 derniers matches

Sacha RUTARD
0

Serbie-Espagne en demi-finale de l’Euro. Est-ce la finale avant l’heure ? C’est en tous les cas l’avis de l’ancienne capitaine des Bleues, Yannick Souvré. Sûr que ça sentira le souffre ce soir à 20h30 à l’aréna de Belgrade. L’avantage du terrain, c’est un avantage considérable pour les filles de Marina Maljkovic.

« Nous sommes satisfaits du public », a déclaré la coach aux média serbes. « Nous jouons tard, à 21h30, c’est un horaire où beaucoup de gens sont occupés. Nous comprenons ça mais nous attendons davantage de monde demain (NDLR : aujourd’hui). Je remercie le public de son soutien à la fois à Zrenjanin et à l’Arena. Bien sûr que nous aimons jouer devant lui, c’est ce que les filles ont dit à plusieurs reprises. »

Si les Belges ont succombé face aux Serbes (66-70), c’est en partie en raison de la fièvre qui a poussé celles-ci dans les moments décisifs. La Suède, qui avait si bien résisté à la France, a été balayée sans ménagement en quart-de-finale (87-49).

Une joueuse a payé de sa personne, c’est l’ancienne Montpelliéraine et nouvelle Berruyère Ana Dabovic (1,89m, 29 ans), meilleure marqueuse (19 points) et meilleure évaluation (19) de son équipe avec aussi 5 rebonds et 3 passes. La MVP de l’Euro 2015 était apparue poussive lors des finales de la Ligue Féminine, elle a retrouvé le rythme. Seulement la cadette des Dabovic a reçu un coup de pied lors du match contre la Suède et un un os dans le poignet a été touché. Elle est possiblement forfait ce soir, on imagine le préjudice.

« Vous savez à quel point Ana est importante pour notre équipe », commente Marina Maljkovic. « Il est presque impossible de jouer avec une demi-main. L’os est cassé, c’est tout. Elle a continué à jouer contre la Suède le plus longtemps possible. Nous ferons de notre mieux pour qu’elle puisse demain (aujourd’hui) aider l’équipe nationale mais nous ne pouvons rien dire d’avance. »

De son côté, l’Espagne est privée pour cette compétition de sa fer de lance, Alba Torrens. Cela ne la a pas empêchée de gagner ses quatre matches précédents pulvérisant la Russie en quart (78-54). La Sénégalaise naturalisée Astou Ndour (17,0 points et 10,0 rebonds) règne dans la peinture. L’historique des matches entre les deux équipes plaide en sa faveur ; elle a remporté les dix derniers.

« L’équipe espagnole est un solide favori », assure Marina Maljkovic. « Depuis des années ils obtiennent les meilleurs résultats, ils ont constamment remporté des médailles, les joueuses jouent dans les meilleures équipes mondiales, souvent en WNBA. Nous faisons face à un adversaire très difficile. Notre motivation, notre désir est de les battre une fois car nous ne l’avons jamais fait auparavant. Nous allons essayer de trouver toutes les solutions, tous les moyens possibles, pour gagner. »

Photo: FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2019
LMMJVSD
« Août  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements