Prépa Coupe du monde: L’équipe de France repousse la Nouvelle-Zélande, 95-81

Sacha RUTARD
0

Sans Evan Fournier et Andrew Albicy, l’équipe de France a dominé la Nouvelle-Zélande cet après-midi à Shenyang, 95-81. 

Axel Toupane excellent dans son rôle de défenseur/shooteur à trois-points paraît assuré d’une place à la Coupe du monde. Très actif, Paul Lacombe (9 points et 3 rebonds) a probablement marqué des points dans cette perspective. On est plus réservé à propos de Amath Mbaye (2 points à 1/6) et Louis Labeyrie (4 points) et surtout d’Elie Okobo peu inspiré (7 points à 3/9) et dont le sort est directement lié à la possibilité de Théo Maledon de récupérer de sa blessure à l’épaule et du choix de Vincent Collet de prendre ou pas trois meneurs.

L’équipe de France affronte l’Italie demain dimanche à 9h30, puis mardi la Serbie à 13h30. Deux tests beaucoup plus sérieux.

Amath Mbaye était désigné comme titulaire au poste 4 avec Frank Ntilikina comme meneur et Nando De Colo au poste 2 avec le forfait d’Evan Fournier en raison d’une entorse à la cheville mais Vincent Collet procédait très vite à de multiples changements. On voyait un énorme Rudy Gobert des deux côtés du terrain. Les Bleus menaient 8-2 et encore 16-9, mais gâchaient tout en une minute (19-19, 9e), une fois les cadres sur le banc. L’association Elie Okobo-Paul Lacombe à l’arrière n’était pas pertinente.

Avec des paniers extérieurs, notamment en première intention (8/19 à trois-points), la Nouvelle-Zélande faisait jeu égal avec la France et passait pour la première fois devant, 23-25 puis 29-33 et 34-42. Quand il était sur le parquet, on avait droit à un formidable Nando De Colo comme passeur et finisseur (16 points en première mi-temps), ce qui permettait à la France de revenir à 42-43.

Alors que Vincent Collet avait remis son cinq de base (Ntilikina-De Colo-Batum-Mbaye-Gobert), les Tall Blacks connaissaient un passage dans le désert (0-11 en 4′). Le travail défensif des Bleus commençait à payer face à un adversaire qui flanchait à trois-points. 57-46, 27e. Avec un trois-points de Elie Okobo, un autre de Axel Toupane et une interception de Elie Okobo, le tout en quelques secondes, la France passait un 32-13 à la Nouvelle-Zélande dans le quart-temps pour mener 74-56 à la 30e.

Les Bleuets s’endormaient et les Tall Black revenaient peu à peu, 74-65 (33e). Quand il n’y avait pas Nando De Colo et Rudy Gobert sur le terrain ça fonctionnait tout de suite moins bien mais l’intérêt pour coach Collet était de faire un complet tour d’effectif peut-être pour la dernière fois avant de faire son choix. C’était laborieux mais avec un Frank Ntilikina (12 points, 5 rebonds, 3 interceptions) solide au poste de meneur, les Bleus s’assuraient une victoire sur une marge confortable face à des Néo-Zélandais faiblards en défense et qui vivent et meurent avec le tir à trois-points en attaque.

France 95 : Nando De Colo 19, Frank Ntilikina 12, Rudy Gobert 12. Nouvelle-Zélande 81: Corey Webster 11, Tohi Smith-Milner 11, Tom Abercrombie 10, Ethan Rusbatch 10. Q1: 19-19; MT: 42 à 43; Q3: 74-56.

Photo: Nicolas Batum (FFBB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2019
LMMJVSD
« Août  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements