[REDIFF] Guide Jeep Élite 2019-20 – Dijon : On remet ça ?

Qu’espérer lorsqu’on se présente sur la ligne de départ de la saison 2018-19 de Jeep Élite avec le 12e budget et la 13e masse salariale ? Eh bien, lorsque le club s’appelle la JDA Dijon, de finir 3e de la saison régulière (23 victoires-11 défaites) à une victoire du deuxième, Monaco, et, en playoffs, de menacer la même Roca Team jusqu’à la dernière seconde du dernier match des demi-finales (78-81) ! Autant dire qu’en Bourgogne, ce n’est pas parce que l’on n’a pas les moyens des « gros » que l’on va s’en laisser compter. Et cela n’a rien de nouveau : hormis la saison 2016-17, achevée sur une médiocre 13e place, cela fait huit ans (depuis son retour en Pro A, en 2011-12) que la JDA termine dans les dix premiers du championnat, avec trois participations aux playoffs à la clé.

L’explication de « l’exception dijonnaise » tient en un seul mot : défense. Sous les ordres d’abord de Jean-Louis Borg (aujourd’hui manager général du club) puis de son fils spirituel Laurent Legname, tous les joueurs passés par le club n’ont eu à entendre que cette consigne : « dressez les barbelés en défense, on verra après pour l’attaque ». Et ce même avec des joueurs a priori peu portés sur la chose défensive, comme l’an dernier les Ryan Pearson, Gavin Ware ou Obi Emegano. Le cas de ce dernier est l’exemple le plus frappant des mutations que provoque le bon air bourguignon : à Rouen, en Pro B lors de la saison 2017-18, le Nigérian était la première gâchette, prenant près de 13 tirs par match pour 17,5 points en un peu plus de 33 minutes ; une fois passé à Dijon, après une logique période d’adaptation à un niveau plus élevé, il s’est transformé en chien de garde sur les lignes extérieures tout en artillant à bon escient lorsque l’occasion se présentait (en près de 22 minutes, 8,1 points pour 6,0 tirs par match, à 48,5 % dont 43,9 % à trois points). Une évolution qui lui a valu une « promotion » : il va jouer cette année au Mans, équipe sensiblement plus à l’aise financièrement. Mais il faut croire que les « mutations bourguignonnes » ont des effets secondaires sur les attaquants transformés en défenseurs, puisque Ryan Pearson et Gavin Ware ont également fait leurs valises, après deux saisons au club pour le premier, après une pour le second, que coach Legname aurait bien aimé conserver.

Pour les remplacer, ainsi que le décevant Tarence Kinsey ayant peiné à justifier son pedigree d’Euroleague, la JDA a fait appel à des figures connues de la Jeep Élite, et même du club. Ainsi, Rasheed Sulaimon fait son retour au Palais des sport Jean-Michel-Geoffroy après un intermède d’une saison à Levallois surtout marquée par les blessures. Lamonte Ulmer arrive de Bourg-en-Bresse, Michael Young de Cholet et, s’il évoluait la saison passée en G-League, Richard Solomon a fait les beaux jours de Gravelines-Dunkerque en 2016-17. Autant dire qu’il s’agit de joueurs connus de Laurent Legname, qu’il n’aura pas de surprises sur leur niveau de jeu ou leurs capacités à se fondre dans le collectif, même si les qualités défensives d’Ulmer et, surtout, de Young restent à démontrer. Mais la « magie dijonnaise » devrait fonctionner une fois de plus, nous en prenons le pari.

De quoi espérer faire aussi bien cette année que la saison passée ? C’est certainement l’objectif de Laurent Legname. La tâche ne sera pas des plus aisées, de nombreux clubs se sont très sérieusement renforcés à l’intersaison et présenteront des effectifs plus rutilants que celui de Dijon, tout du moins sur le papier. Mais la JDA prouve avec constance que les « noms » peuvent être surpassés par un collectif soudé et prêt à tout pour protéger son panier. Alors, la JDA Dijon ne finira peut-être pas 3e cette saison encore, mais elle sera à n’en pas douter un concurrent sérieux pour les playoffs. Et plus si affinités…

Photo : JDA Dijon

Salle : Palais des sports Jean-Michel-Geoffroy (4 147 places)

Président : Thierry Degorce (54 ans)

Arrivées : LaMonte Ulmer (Bourg-en-Bresse), Rasheed Sulaimon (Metropolitans 92), Michael Young (Cholet), Richard Solomon (Oklahoma City Blue, G-League).

Départs : Louis Weber (Angers, NM1), Obi Emegano (Le Mans), Tarence Kinsey, Gavin Ware (Kumamoto, Japon), Ryan Pearson (Boulazac).

David Holston – né le 26 janvier 1986 – 1,73m – Poste 1 – Américain

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : février -> 02
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : 2018 -> 18
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Valider

Photo d’ouverture : FIBA Europe

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2019
LMMJVSD
« Oct  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements