Luis Scola (Milan): “je vais essayer de m’amuser”

Sacha RUTARD
0

L’intérieur argentin Luis Scola (2,06m, 39 ans) s’est exprimé sur le site de son nouveau club, AX Armani Exchange Milan à propos de son retour en Europe, évoquant notamment sa motivation:

«Je ne sais pas à quoi m’attendre, je vais travailler dur, je vais jouer à fond, je vais essayer de m’amuser. La chose la plus importante pour moi est de m’amuser. À ce stade de ma carrière, je n’ai pas à rester sur le terrain le plus de temps possible, gagner plus d’argent. Ces choses sont au delà de moi. Je le fais parce que je pense que ce sera amusant, cela me donne une raison d’être heureux tous les jours. ”

L’Argentin n’a pas connu une trajectoire linéaire comme il aime à le raconter:

“Quand je suis venu d’Argentine en Europe, j’ai dû m’adapter aux différences. La même chose quand à Gijon de la deuxième division nous sommes montés en première division en Espagne. Le jeu devient plus rapide, les joueurs les plus importants ayant plus de talent. À Vitoria, j’ai fait mes débuts en Euroleague et j’ai dû changer, car en Euroleague, il y a les meilleures équipes d’Europe et il est difficile de jouer. La NBA est complètement différente. Le besoin d’adaptation vous suit tout au long de votre carrière. Le basket-ball change également, pas seulement le jeu, le basket-ball et la façon dont nous le jouons. Vous devez être capable de vous adapter et de changer en permanence votre jeu, votre corps pour faire face aux nouveautés “.

Luis Scola se remémore lorsqu’il portait le maillot des Houston Rockets et qu’il a vécu un moment unique:

“C’était amusant. Je sortais du banc, mais un jour, Yao Ming est tombé malade et je suis entré dans le Cinq de départ. C’était la première des 22 victoires consécutives. J’ai eu de la chance. Qui entre dans le Cinq et gagne ses 22 premiers matchs? Jusque-là, j’étais une rotation puis je suis entré dans le Cinq et j’y suis resté pendant six ans “.

Il a aussi bien entendu disserté sur les Jeux Olympiques de Tokyo pour lesquels l’Argentine est qualifiée grâce à sa place de finaliste à la Coupe du monde cet été.

«Pendant deux ou trois ans, je n’avais même pas pensé à jouer en 2020. C’était un long combat jusqu’à il y a deux ou trois ans. Non seulement à cause de mon âge, mais aussi parce que nous devions nous qualifier et que c’est toujours difficile. Même pendant les années où nous avons eu notre grande équipe, nous avons toujours eu du mal à nous qualifier. C’est difficile sur le continent américain. Vous avez les États-Unis, le Brésil, le Canada, Porto Rico. Ce sont toutes des équipes qui jouent pour les quelques places disponibles. Maintenant, je suis si proche, je ne veux pas regarder trop loin devant, j’essaie de ne pas le faire et je pense à ce que j’ai ici. Ce moment-là, bien sûr, sera spécial pour moi. »

Photo: Armani Milan

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2019
LMMJVSD
« Sep  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements