Mike James (CSKA Moscou, top-scoreur de l’Euroleague 2019) : “je n’ai pas peur des comparaisons avec De Colo”

Sacha RUTARD
0

Le combo guard américain Mike James (1,85m, 29 ans) est l’une des principales attractions du CSKA Moscou qui vendredi sera à l’Astroballe dans le cadre de l’Euroleague.

Mike James a déjà joué pour plusieurs grands noms du basket européen (Vitoria, Panathinaikos, Milan) et aussi 36 matches en NBA. C’est un formidable scoreur auteur de 19,8 points en Euroleague la saison dernière, ce qui lui a valu le trophée Alphonso Ford de meilleur marqueur. Le nouveau coach milanais Ettore Messina a toutefois déclaré que l’Américain ne faisait pas partie de ses plans et c’est pourquoi celui-ci a conclu avec le club italien un accord à l’amiable pour être libéré de ses fonctions à venir. Il a changé de casaque mais pas de bonnes manières puisqu’il cartonne à 19,2 points en moyenne depuis le début de cet exercice avec un excellent 43,8% à trois-points, ce qui est au-dessus de ses standards.

Certains observateurs lui reprochent d’être faiblard de l’autre côté du terrain et les Izvestia lui ont donné la parole pour… se défendre.

“Pour être honnête, c’est amusant d’entendre ça. A Milan, je suis devenu un scoreur, une personne qui assume beaucoup de responsabilités en attaque. Et après la dernière saison, ils ont commencé à dire que j’étais faible en défense. Bien qu’à Baskonia, au Panathinaïkos et dans d’autres équipes européennes, j’ai toujours dû affronter les basketteurs les plus dangereux et parfois même défendre sur eux personnellement. Les entraîneurs m’ont donné un tel rôle car je peux défendre. Je vais même dire ceci: je suis bon en défense. Par conséquent, j’assume toutes les responsabilités et je suis prêt à accomplir à 100% la tâche que me donne Dimitris Itoudis (NDLR: le coach du CSKA).

James a été deux fois champion de Grèce, a gagné la Coupe de Grèce et la SuperCoupe d’Italie et il est venu à Moscou pour étoffer sa collection de trophées.

“Nous avons assemblé un effectif capable de lutter pour la victoire en Euroleague. J’aime vraiment ça et me donne la motivation pour être encore meilleur”, dit-il ajoutant qu’il n’est pas venu pour gagner de nouveau celui de top scoreur. “Non, ça ne m’importe pas du tout. L’essentiel est la victoire de mon équipe. Et ça a toujours été. Je ne comprends pas vraiment les gens qui m’accusent d’égoïsme excessif. Si le partenaire est dans une meilleure position, je donnerai toujours le ballon”.

Mike James a en quelque sorte reçu les clés du camion qui jusque là était la propriété de Nando De Colo.

“Je n’ai pas peur des comparaisons avec De Colo. Au contraire, le remplacer est un grand challenge pour moi, un énorme défi.”

Rien ne fait peur à Mike James. Pas même l’hiver russe !

“Je suis venu plusieurs fois à Moscou avec mes équipes précédentes et j’ai vu votre hiver neigeux. Bien sûr, il est dur, mais je peux y faire face. J’ai déjà acheté moi-même des vêtements chauds et je suis prêt pour le gel !”

Photo: Euroleague

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2019
LMMJVSD
« Oct  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements