Dimanche, le clasico Limoges-Pau – Interviews de Richard Dacoury et Stephen Brun

Sacha RUTARD
0

La Ligue Nationale de Basket met en exergue plusieurs Spécial Games dans la saison dont le clasico de dimanche prochain, Limoges-Pau. Elle a réalisé des interviews de Richard Dacoury, qui fut longtemps le capitaine emblématique du CSP et qui est désormais sont directeur du développement et de la communication, et Stephen Brun, le consultant de RMC Sport, le diffuseur de la Jeep Elite.

Dans le cadre de son plan stratégique et de sa volonté d’affirmer une politique événementielle et de promotion ambitieuse, la Ligue Nationale de Basket rythme la saison par des grands rendez-vous devenus incontournables (All Star Game LNB et la Disneyland Paris® Leaders Cup LNB) ou des Journées thématiques déclinées dans les clubs (Journées #SuperFan, Journées de Noël, …) mais également des Special Games.

Choisis parce qu’ils symbolisent une histoire à part, incarnent une rivalité historique ou illustrent un « duel » spécifique entre joueurs ou coachs, les Special Games font l’objet d’un dispositif de promotion spécifique pour que tous les passionnés de basket se replongent dans la mémoire du basket professionnel.

Rendez-vous est donc donné le dimanche 10 novembre pour le Special Game #1, Limoges / Pau-Lacq-Orthez, diffusé en direct sur RMC SPORT 2. Ce clasico incontournable de l’histoire du basket français, dont la rivalité entre les hommes et supporters des deux formations est connue bien au-delà du monde du basket, représentera la 107ème opposition entre les deux clubs.

Paul Henderson (Orthez) et Richard Dacoury (Limoges) (Photo: LNB)

Interview de Richard Dacoury

LNB : Savez-vous combien de fois dans votre carrière vous avez affronté Pau ? Et combien de victoires ?
Richard Dacoury :
« Il me serait facile de vous dire oui après m’être renseigné sur internet mais en vérité la réponse est non pas du tout ! Je sais que les deux clubs sont très proches en termes de victoires mais le nombre exact je ne le connais pas. J’imagine qu’on doit être juste devant eux comme d’habitude (rire)mais de très peu. Nous nous sommes « tirés la bourre » pendant près de 35 ans et même si les 2 clubs ont aujourd’hui besoin de se réinventer pour retrouver le sommet du championnat, les rencontres qui les opposent sont toujours des matches particuliers qui ne laissent pas indifférent. La passion est toujours là, prête à s’enflammer ! »

LNB : Quand a commencé cette rivalité selon vous ?
R.D
: « Bonne question ! Début des années 80 avec l’avènement des deux clubs au plus haut niveau national. On se battait pour le titre. Nous avions une identité régionale très marquée, des dirigeants ambitieux et charismatiques qui n’avaient pas leur langue dans leur poche (que je salue), des joueurs orgueilleux, formidables compétiteurs, un public passionné attaché à sa culture et à son club, des matches épiques pour la suprématie nationale. Tous les ingrédients étaient en place pour créer les 2 meilleurs ennemis de l’histoire du basket français, dont la rivalité et les résultats ont contribué aussi à la médiatisation de ce sport. »

LNB : Quel est votre meilleur souvenir de ces confrontations ?
R.D :
« Sûrement la victoire à Pau lors du 4e match de la finale qui nous opposait pour le titre en 1993. Nous sommes Champions d’Europe en avril mais nous devons encore cravacher dur pour décrocher le titre de Champion de France qui viendrait parachever une saison historique et fantastique. Depuis ce titre, toutes les équipes voulaient « se faire » le Champion d’Europe et redoublaient d’efforts pour nous faire tomber. Pour nous, être sur le toit de l’Europe et ne pas être Champion de France aurait été une aberration ! La fin de saison s’annonçait intense et elle l’a été. Cette série finale face aux Palois a été fidèle à l’histoire de notre rivalité, âpre et disputée. On perd le 3e match de la série sur un shoot à 3 points de Jim Bilba refusé à tort, selon moi. Peu nous importe, nous sommes en mission et on devient Champions de France en gagnant la 4e manche à Pau, saveur toute particulière. La logique est respectée, nous validons notre titre de Champion d’Europe avec ce titre de champion de France ! »

LNB : Comment abordez-vous ce match avec votre nouvelle casquette de dirigeant du club ?

R.D : « Avec beaucoup d’humilité, de réalisme et d’ambition mais avec la détermination si propre à cette affiche. Notre équipe, renouvelée à 90%, manque de constance dans l’effort et paie son manque de vécu collectif au prix fort en ce début de saison. Certaines défaites sont douloureuses à encaisser et ont ralenti notre dynamique de progression. Il est clair que cette année, dans ce championnat, notre salut viendra de la capacité de nos joueurs, de nos entraineurs à se mobiliser derrière les valeurs d’abnégation, de rigueur, de travail grâce auxquelles le Limoges CSP a écrit son histoire et défini son identité. Cette rencontre face aux Palois arrive à point nommé pour nous faire grandir en tant qu’Equipe dans le combat et la dureté et se forger des certitudes sur le plan technique. Je me doutais bien que cette saison serait compliquée, mais tous ensemble, dirigeants, partenaires et supporters, unis derrière notre équipe, nous reprendrons notre marche en avant. Et si une victoire face à l’EBPLO peut y contribuer, on ne va pas se gêner ! »

Quatre autres rencontres ont été choisies par la LNB, en accord avec son partenaire RMC SPORT, qui retransmettra chacun de ces Special Games . Des axes spécifiques ont été retenus pour ces matches :

  • Dimanche 10 novembre 2019 – SPECIAL GAME #1 : Limoges / Pau-Lacq-Orthez (J8) à 16h
    Axe : Le « clasico » : 107e clasico entre ces deux clubs historiques de LNB.
  • Dimanche 8 décembre 2019 – SPECIAL GAME #2 : Boulogne-Levallois / Lyon-Villeurbanne (J12) à 16h
    Axe : Des clubs menés par des présidents connus, tous deux anciens internationaux et anciens joueurs de NBA, Boris Diaw et Tony Parker (mais aussi amis).
  • Samedi 18 janvier 2020 – SPECIAL GAME #3 : Nanterre / Strasbourg (J19) à 20h
    Axe : Des entraîneurs du staff tricolore médaillés de Bronze, Pascal Donnadieu et Vincent Collet.
  • Dimanche 1er mars 2020 – SPECIAL GAME #4 : Lyon-Villeurbanne / Monaco (J24) à 18h
    Axe : la revanche des Finales LNB de 2019.
  • SPECIAL GAME #5 – en attente : le choix de la rencontre sera décidé en janvier.
Photo: RMC Sport

Interview de Stephen Brun

LNB : RMC SPORT va retransmettre l’ensemble des Special Games. Que pensez-vous de la mise en place de ces Special Games par la LNB (choix validés par RMC SPORT) ?

Stephen Brun : « Il est très important pour vous de pouvoir mettre en lumière des rencontres-phares du championnat de Jeep® ÉLITE. Et RMC SPORT a toujours eu la volonté de pouvoir diffuser les meilleures affiches possibles pour les téléspectateurs. Ces Special Games sont donc à coup sûr des matchs que tout le monde a envie de voir de par les histoires, les enjeux, les éventuels antagonismes entre les équipes qui s’affrontent, … »

LNB : Côté commentaires, est-ce aussi intéressant pour vous ?

S.B. : « Quand on commente un match, on essaie toujours d’avoir une accroche de départ. Avec ces Special Games, il sera facile de passionner les gens. Le duel des présidents Diaw/Parker va permettre par exemple de pouvoir toucher des gens qui ne sont pas spécialistes de la Jeep® ÉLITE. Le match LDCL ASVEL vs Monaco, quant à lui, est magnifique sportivement puisque c’est le remake de la finale en 5 manches de la saison dernière et ce sont les 2 plus grosses puissances financières de notre championnat des JFL Internationaux … Ces matchs là nous permettront de raconter pleins d’histoires derrière le Micro et c’est un pur plaisir. »

LNB : Petit focus sur le 1er match qui arrive : Limoges / Pau ? Ton avis ?

S.B. : « Le premier Special Game est bien entendu le match le plus connu du basket français. Le clasico entre les ennemis limougeauds et palois. A mon sens, il a perdu un peu de saveur avec le temps : les présidents emblématiques ne sont plus là, les deux équipes ne dominent plus le basket français. Mais malgré tout, il reste un match à part surtout dans la salle de Beaublanc. Les supporters font perdurer cette rivalité ancestrale et Didier Rey, Laurent Villa, Celine Forte, Yves Martinez ou Richard Dacoury feront sûrement monter un peu la sauce les jours qui précèdent la rencontre. »

Photo d’ouverture: Brian Conklin (CSP, Eurocupbasketball)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2019
LMMJVSD
« Oct  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements