Portugal: Une jeune musulmane interdite de match pour port de manches longues

Sacha RUTARD
2

Fatima Habib a 13 ans, elle est née au Pakistan, et vit à Tavira, au Portugal. Elle est musulmane et utilise le hijab*. Comme beaucoup de jeunes de son âge, elle pratique un sport, en l’occurrence le basket-ball. Le week-end dernier, lors d’un match U16 opposant son club du Tavira Basket Club au Imortal Basket Club, Fatima s’est vu interdire le terrain car elle portait un maillot à manches longues sous l’équipement officiel du club, révèle Jornal de Notícias.

Les arbitres n’ont pas accepté l’argument voulant que la religion de la jeune fille l’empêche de montrer ses bras et lui ont interdit de participer au match. Apparemment, Fatima a suggéré de se retrousser les manches jusqu’au coude, mais sans succès. Fatima a alors rejoint le vestiaire et s’est mise à prier et à pleurer selon les médias portugais chez qui l’affaire fait du bruit.

La jeune musulmane avait pourtant les règlements de la FIBA en sa faveur. Depuis deux ans et suivant une décision prise par le Congrès de la fédération internationale, le port du voile, du hijab -tout comme le turban et la kippa- est autorisé pour les joueuses, à condition de ne pas couvrir entièrement ou partiellement une partie du visage et de ne pas être dangereux pour autrui. Pour couvrir les jambes et les bras, il est permis de porter des chaussettes ou des manches de compression, à condition qu’elles soient «noires, blanches ou de la couleur dominante du short de l’équipe». S’il y a plus d’une joueuse à en faire usage, la couleur doit être la même.

“La nouvelle règle découle du fait que les codes vestimentaires traditionnels dans certains pays – qui prévoyaient que la tête et / ou le corps entier soient couverts – étaient incompatibles avec les règles précédentes en matière de protection de la tête,” avait-on pu lire à l’époque dans une déclaration de la FIBA. 

L’équipe féminine du Qatar s’était retirée des Jeux Asiatiques de 2014 après s’être vu refuser l’autorisation de porter le hibab. Star des universités d’Indiana State et de Memphis, Bilqis Abdul-Qaadir n’avait pas pu ainsi entamer une carrière de joueuse professionnelle en Europe privilégiant sa pratique religieuse.

Pour revenir à Fatima Habib, son entraîneur André Pacheco, a déclaré à son sujet:

“Elle est avec le club depuis trois saisons, elle est la meilleure joueuse de l’équipe et elle n’a encore jamais été offensée.”

Il a précisé que l’un des arbitres l’avait autorisée à jouer lors d’un match précédent et que la décision du corps arbitral était probablement en rapport avec la présence d’un observateur à la table de marque qui pouvait faire pression sur lui. André Pacheco a annoncé que lors du prochain match l’équipe allait faire une “démonstration collective” pour marquer sa désapprobation.

*Les hidjab ou hijab est un voile ou foulard islamique qui désigne un vêtement féminin porté par des femmes musulmanes et qui couvre leur tête en laissant le visage apparent.

Photo: Une tenue Nike pour les athlètes musilmane

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

2 Responses

Ecrire un commentaire

Archives

décembre 2019
LMMJVSD
« Nov  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements