Surprise au Portel: Eric Girard se retire du coaching et laisse le poste à son adjoint Jacky Périgois

Sacha RUTARD
0

Alors que l’EESM Le Portel ne compte que 3 victoires en 13 rencontres et vient d’échouer au Chaudron face au Mans, Eric Girard annonce dans un communiqué qu’il met sa carrière de coach entre parenthèses afin de se consacrer à son autre job de manager général. C’est son adjoint Jacky Périgois qui prend sa succession.

“Après avoir connu l’ivresse de nombreux titres, finales ou trophées au sein de clubs tels que Cholet, Le Havre, Strasbourg, Limoges, j’ai atterri en 2012 à Le Portel, suite à ma maladie. Un club atypique, une atmosphère singulière, pour ne pas dire unique, qui suscite un attachement quasi immédiat. Ce qui ne devait être qu’une expérience de quelques mois s’est finalement prolongé plus de huit saisons… Je souhaite ne retenir que tous ces grands, ces beaux moments vécus ensemble, à l’unisson, acteurs et spectateurs unis dans la même quête. Les émotions partagées nous ont fait tutoyer ce qu’il y a de mieux dans le sport. Les difficultés actuelles ne me feront pas oublier ces petits bonheurs acquis dans une liesse commune. J’ai été entouré de staffs d’une loyauté exceptionnelle et d’une compétence irréprochable, que ce soit au niveau technique, physique, médical, administratif ou de l’intendance. J’ai eu la chance d’œuvrer auprès d’un Président, Yann Rivoal, entouré de dirigeants de grande valeur qui ont fait évoluer l’ESSM de façon inespérée… Parmi tous les grands joueurs que j’ai eu le privilège de coacher, je ne résiste pas à l’idée de citer, mon ancien capitaine Benoit (Mangin), qui, en 8 ans de travail acharné, est passé du statut de modeste joueur de Pro B à celui de All-Star de Jeep Elite… Comme nous tous en fait, nous avons grandi ensemble, vécu ensemble, perdu ou gagné ensemble. Un lieu, le Chaudron, a symbolisé cette fierté, et mes souvenirs de coach garderont à vie ces ambiances phénoménales de supporters passionnés qui font de Le Portel un club comme il en existe peu. Merci à vous tous. Une page se tourne pour moi, après plus de 760 matches en LNB et 130 de Coupe d’Europe avec deux campagnes d’EuroLeague à la clé… Je mets ma carrière de coach entre parenthèses afin de permettre à mon club de cœur de se relancer dans un championnat ultra concurrentiel, l’un des plus denses jamais vus! J’ai une totale confiance en Jacky, qui pourra compter sur moi à tout moment dans le nouveau et palpitant rôle qui est le mien désormais. Je me concentre dès à présent à cette fonction de Manager pour continuer de faire évoluer notre ESSM. Aux joueurs maintenant de prouver avec régularité, leur vraie valeur, ce dont je ne doute pas un instant… Mon dernier souhait est que supporters, partenaires et tout ce grand club de l’ESSM, retrouvent ensemble ses valeurs, son unité et son soutien désormais auprès de Jacky, son staff, afin, une nouvelle fois, de déjouer tous les pronostics et maintenir notre club, notre ville au plus haut niveau de l’élite du sport français !”

Jacky Périgois, 49 ans, est lui aussi natif de Cholet. Il a eu en charge le centre de formation de Strasbourg et l’équipe pro un court moment avant de revenir à Cholet Basket où il fut l’adjoint de Rudy Nelhomme et Erman Kunter. Après un épisode très bref à Quimper en Pro B, il fit de nouveau un come back dans le Maine-et-Loire (Saint-Léonard, Angers, Trémentines) avant d’être appelé au Portel en 2014 par Eric Girard.

Photo: Jacky Perigois (ESSM)

Photo d’ouverture: Eric Girard (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

janvier 2020
LMMJVSD
« Déc  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements