Euroleague féminine: La soupe à la grimace

Sacha RUTARD
0

L’ASVEL et Bourges ont échoué lors de la manche aller des quarts de finale de l’Euroleague alors que Lattes-Montpellier avait déclaré forfait.

C’est toujours la fable du lièvre et de la tortue. Les Lyonnaises ont enclenché trop tardivement le turbo face à Orenbourg (32-25 dans le dernier quart-temps) et sont venues échouer sur le fil d’une poitrine (78-80). Les voici dans une situation périlleuse car un nouvel échec en Russie sera synonyme d’élimination. Faudra t-il encore que le match ait lieu…

Une série de trois-points de Marine Johannes (24 points) et Ingrid Tanqueray (12) a donc permis à l’ASVEL de relever la tête en trois minutes mais au préalable les Russes s’étaient régalées dans l’exercice (14/31) notamment Anastasiia Shilova (6/7 à trois points, 19 points). Avec 19 points et 11 rebonds, l’ancienne Berruyère Nayo Raincock-Ekunwe a été également très en verve.

Bourges a fait ce que l’on appelle une bonne deuxième mi-temps mais là aussi c’était bien tard pour se réveiller puisque l’avance du Fenerbahçe était de 20 points à la mi-temps (44-24), bien trop important pour renverser la table (84-75).

L’intérieur Elizabeth Williams (30 points, 14 rebonds, 38 d’évaluation) a régné sans partage dans la peinture alors que la Serbe Ana Dabovic (20 points) et l’Américaine Marissa Coleman (12 points, 10 rebonds) ont été les plus efficaces des Tango.

Le match retour se tiendra mercredi prochain, au Palais des sports du Prado, mais à huis clos.

Rappelons que Lattes-Montpellier a renoncé au déplacement à Ekaterinbourg pour des raisons sanitaires liées au coronavirus. Le BLMA attend de connaître le verdict de la FIBA.

Photo: Julie Allemand (ASVEL, FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements