JP Batista (Le Mans): “si je suis resté 6 ans au Mans c’était surtout à cause d’une personne : JD Jackson”

Sacha RUTARD
0

C’est de circonstance, le site du MSB a demandé à son pivot brésilien JP Batista (2,06m, 38 ans) comment il se maintient en forme durant le confinement:

“En fait, j’ai mes habitudes pour rester en forme toute l’année”, répond celui-ci. “Quand je suis au Brésil, par exemple, je n’ai pas accès à une salle de gym à proximité, mais je me lève tôt et je vais courir le long de la plage et faire des exercices tout le long du parcours. Aujourd’hui, la difficulté c’est que je ne peux pas sortir courir, mais ça ne m’empêche pas de travailler physiquement, c’est une habitude chez moi de faire cela. On en parle également avec le coach et le staff, et on a chacun nos fiches d’exercices pour rester en condition. Le plus compliqué c’est que l’on doit changer un peu nos habitudes alimentaires. Il faut que l’on mange un peu moins, et pour les gars costauds comme moi ce n’est pas facile ! (rires). Il y a des joueurs, surtout les jeunes, qui peuvent manger davantage parce qu’ils ne grossissent pas, mais quand tu prends de l’âge tu dois faire attention pour ne pas prendre de poids. Je fais très attention à tout ce que je mange pour rester à mon poids de forme.”

JP Batista est également interrogé sur le départ précipité du coach rookie Dounia Issa remplacé par son adjoint Elric Delors et le Brésilien en profite pour donner la raison pour laquelle il est demeuré aussi longtemps au MSB (2008-15) avant d’y revenir pour cette saison.

“Ça m’a brisé le cœur (il le répète 4 fois). Ça a été très difficile pour moi durant les jours et même les semaines après qu’il ait été remercié. Il était la raison principale pour laquelle je suis revenu. Il croyait en moi, il pensait que je pouvais apporter quelque chose à l’équipe. Depuis 2014, la dernière année passée au MSB, je voulais revenir ici. Ne serait-ce que parce que je ne voulais pas partir… Mais c’est la vie… Tu sais, si je suis resté 6 ans au Mans c’était surtout à cause d’une personne : JD (NDLR: Jackson, qui fut sin équipier puis son coach). Chaque joueur dans une équipe est un choix bien particulier du coach. Certains joueurs ont une connexion particulière avec leur coach qui sait parfaitement comment les faire jouer et c’était mon cas avec JD. Les deux dernières années, j’ai eu la chance d’avoir Dounia comme coéquipier et, au-delà du respect que j’avais pour le joueur, une profonde amitié est née. J’ai toujours eu un énorme respect pour lui comme joueur, pour son abnégation envers l’équipe et après pour son courage pour revenir sur les terrains après ses blessures… en plus sa famille est adorable. J’essaye de garder une place pour l’appeler régulièrement, prendre de ses nouvelles et m’assurer qu’il va bien. Je lui parle de tout… sauf de basket ! Je ne veux pas tourner le couteau dans la plaie.”

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2020
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements